Les problématiques relatives aux professeurs agrégés, aux soutenances des projets de fin d’études et au paiement des heures supplémentaires ont été examinées au cours d’une réunion tenue, vendredi dernier, au siège du ministère des finances.
La réunion s’est déroulée en présence du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Slim Khalbous, du ministre des finances par intérim Fadhel Abdelkefi, de la ministre de la jeunesse et des sports Majdoline Cherni et du secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail de Tunisie (UGTT) Noureddine Taboubi.
Le ministère des finances s’est engagé, à parachever l’ensemble des décrets concernant les agrégés au cours de la semaine prochaine, après les explications fournies par le ministère de l’enseignement supérieur, selon un communiqué publié, dimanche, par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
S’agissant du décret règlementant le payement des projets de fin d’études, le ministère des finances l’examinera avant le 15 août 2017 pour que ce décret soit publié avant le démarrage de la prochaine année universitaire.
La partie syndicale a promis, pour sa part, d’annuler toutes les formes de grèves dont la non publication des notes et appellera, en outre, les professeurs à reprendre les discussions des projets de fin d’études et à déclarer les résultats dans les meilleurs délais.
Par ailleurs, dans le cadre du suivi des structures du ministère pour le payement des projets d’encadrement et des heures d’enseignement supplémentaires, il a été convenu le 14 juillet 2017 avec l’Instance générale du contrôle des dépenses de payer les dus pour les années universitaires 2013-2014 et 2014-2015, et ce, de manière exceptionnelle en se référant aux dossiers et documents soumis aux institutions universitaires concernées.
Les différentes parties se sont également mises d’accord sur la nécessité de séparer dorénavant entre le paiement des heures d’encadrement et le paiement des heures supplémentaires pour les années 2015-2016 et 2016-2017.

A rappeler que les professeurs universitaires ont mené une série de différentes protestations au cours desquelles ils ont refusé de délivrer les notes et boycotté la discussion des projets de fin d’études, pour demander leurs dus au ministère, non décaissés depuis 2013.
Ces primes consistent en celles de l’encadrement et des heures supplémentaires, outre celle de la nomination en plus d’une prime mensuelle spécifique au profit des professeurs universitaires agrégés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.