Des anciennes malades du cancer du sein se sont rendues au Liban pour vivre des expériences intenses avec Ford… Elles se sont envolées en parapente, mais également, au sky-walking et à la tyrolienne… Des personnalités influentes, dont une bloggeuse marocaine, une styliste célèbre au Moyen-Orient et une animatrice de radio, se sont associées à cet évènement pour apporter leur soutien à ces survivantes du cancer du sein. Au Moyen-Orient, le programme « Ford Warriors in Pink » pour la lutte contre le cancer du sein souffle, cette année, sa septième bougie… Depuis son lancement en 2011, ce programme a bénéficié à plus de 125 femmes touchées par le cancer du sein. En Tunisie, lorsque des femmes parviennent à vaincre leur cancer, elles sont généralement tentées, quelque temps après leur guérison, d’accomplir un véritable acte de foi qui les aiderait à oublier toutes les dures épreuves subies. Après plusieurs mois de lutte contre la maladie, ces femmes se fixent souvent de nouveaux challenges en cherchant, par exemple, à se lancer dans des aventures qui leur permettraient de se surpasser et de se défier mentalement et physiquement. Par leur courage, leur détermination et leur abnégation, elles arrivent à toucher et à inspirer de nombreuses personnes..

Cette année, le programme « Ford Warriors in Pink » de lutte contre le cancer du sein s’est intéressé de près à ce besoin de dépassement de soi, exprimé par ces femmes victorieuses contre la maladie. Les organisateurs du programme ont ainsi demandé à quatre survivantes du cancer du sein de vivre une grande aventure. Une telle initiative est destinée à réconcilier ces anciennes malades avec elles-mêmes sur le plan spirituel, physique et mental. Cette initiative servira également à donner du courage et de l’espoir à toutes les femmes qui seraient actuellement en train de se battre contre cette maladie. Elle leur démontrera que l’on peut triompher même de la pire maladie.

Les quatre survivantes du cancer du sein qui ont été choisies dans le cadre du programme « Ford Warriors In Pink » sont originaires du Maroc, des Émirats Arabes Unis et du Liban. Elles ont entrepris un périple de deux jours qui a eu lieu dans les montagnes du nord du Liban, à Ehden. L’objectif d’un tel voyage est de prouver que si le cancer du sein peut continuer à affecter mentalement une personne même après sa rémission, il ne devrait pas pour autant entraver sa vie active, ni sa vie tout court.

Des modèles de courage

Qu’elles soient originaires du Moyen-Orient ou d’Afrique du Nord, ces femmes « guerrières » représentent de véritables modèles de courage. Ces survivantes sont prêtes à servir d’exemple à toutes les femmes qui se battent aujourd’hui contre le cancer du sein. Elles vont leur inspirer du courage tout en leur faisant oublier les dures moments vécus. Depuis quelques années, Ford apporte son soutien à ces modèles de courage en organisant pour elles et avec elles tout un éventail d’activités telles que des randonnées, des séances de yoga ou encore de tir à l’arc… Cette année, Ford a décidé d’offrir à ces survivantes un programme placé sous le thème de l’aventure !

Claire Pedersen, Responsable des ressources humaines chez Ford Moyen-Orient et Afrique, est en quelque sorte l’ambassadrice du programme Warriors In Pink. Et pour cause, elle a elle-même longuement souffert d’un cancer du sein avant de réussir à le vaincre. Revenant sur la lutte acharnée qu’elle avait menée contre cette maladie, elle nous conie que « rien ne peut préparer qui que ce soit à vivre une telle épreuve. Lorsque vous réussissez à surmonter cette maladie, c’est comme si l’on vous offrait une seconde chance de vivre à nouveau », explique cette ancienne malade. « Si j’ai personnellement pu triompher de mon cancer, c’est bien parce que je ne me suis pas refermée sur moi-même. Au lieu de m’isoler, j’ai au contraire intégrer un groupe de soutien tout en cherchant de l’aide auprès de professionnels. J’étais consciente du fait que le sentiment de stress, d’anxiété et de dépression, conjugué à la peur de la récurrence de la tumeur, pouvaient ralentir ma guérison, voire même de l’empêcher ».
Pedersen nous avoue aussi que sa vie a complètement changé à partir de l’instant où elle a réussi à vaincre sa maladie. « Aujourd’hui, je savoure chaque instant… même les choses les plus simples, telles que sortir le chien, me retrouver avec mes proches ou rencontrer mes amis, ces petits moments réussissent à me rendre parfaitement heureuse « , nous avoue-t-elle.

Fakhria Lutfi, originaire des Emirats Arabes Unis, est aussi un modèle de courage. C’est en 2004 que les médecins avaient diagnostiqué son cancer du sein. Un cancer qu’elle a, par la suite, réussi à vaincre. Fakhria était plus que jamais désireuse de témoigner de son expérience face à la maladie et, ce malgré le fait qu’elle n’ait pas pu être présente au Liban pour prendre part au challenge des Warriors in Pink. « J’ai continué chaque jour à avancer sans laisser les soucis et le stress m’envahir et contrôler ma vie… le véritable conseil que je peux donner à toutes celles qui souffrent de ce mal est de s’entourer des personnes qui les aiment vraiment », nous déclare Fakhria.

Soutien et sensibilisation

Cette année est particulière. Beaucoup de célébrités du web, de la radio et du monde de la mode, ainsi que des professionnels de la santé et des experts du bien-être, ont pris part à la campagne de sensibilisation contre le cancer du sein lancée par Ford. Ces personnalités ont apporté un soutien précieux au programme « Ford Warriors in Pink », mais aussi à nos quatre anciennes malades du cancer du sein, avant que trois d’entre elles ne s’envolent pour le Liban.

La très célèbre styliste Lana El Sahely a par exemple offert à nos guerrières des pièces de mode uniques qu’elle a conçu spécialement pour nos « Warriors ». Sarah Gharzeddine l’animatrice radio de NRJ Liban, ainsi que Zineb Rachid, la bloggeuse mode et Lifestyle marocaine ont, à leur tour, apporté un soutien moral à nos modèles de courage. Le fait que des personnalités de renom aient pris part aux challenges du Warriors in Pink représente en soi un acte de grande importance. Il permet de sensibiliser des milliers de femmes à travers le monde à la nécessité d’être fortes face à cette maladie.

Une aventure de deux jours à Ehden, au Liban…

Au Liban, des professionnels de la santé tels que l’oncologue Rafaat Alameddine et Mira Tueni, la fondatrice de The Healthquarters et diététicienne-thérapeute ont passé au crible l’état de santé de nos guerrières, tout en leur prodiguant des conseils sur la façon de mener un nouveau mode de vie plus sain après leur rétablissement.
La célèbre coach libanaise Linda Chaccour, qui est aussi la fondatrice de l’institut du bien-être Emerge, a organisé une conférence où sont intervenues, tour à tour, nos trois survivantes du cancer : Claire Pederson (EAU), Manal Seddiqi (Maroc) et Marie-Josette Franji (Liban).

Dans le monde, octobre est le mois de la sensibilisation contre le fléau du cancer du sein. Chaque année durant cette période, Ford lance plusieurs campagnes au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, afin d’aider à lutter contre cette maladie.

Jusqu’à un passé relativement proche, parler du cancer du sein était encore de l’ordre du tabou dans ces régions du monde. Au cours des années, la perception des gens vis-à-vis de cette maladie a complètement changé. Les anciennes malades ont compris que partager leur expérience pouvait faire la différence et peut être même sauver des vies. La campagne « Ford Warriors in Pink » permet aux femmes de s’exprimer sur leur combat contre le cancer.

Ford reste fermement convaincu qu’une campagne de sensibilisation bien menée pourrait également inciter plus de femmes à adopter un comportement préventif contre cette maladie, tel que le dépistage précoce. Dans ce sens, Ford Moyen-Orient s’est de nouveau associé à l’équipe médicale de l’hôpital Zulekha aux Emirats Arabes Unis afin d’offrir des mammographies et des consultations gratuites durant tout le mois d’octobre. Ainsi, depuis 2015, grâce au corps médical de l’hôpital Zulekha et au programme « Ford Warriors in Pink », pas moins de 2 500 mammographies gratuites ont pu être réalisées aux Emirats Arabes Unis.

Egalement, durant tout le mois d’octobre, Ford lancera une campagne web destinée à sensibiliser davantage à la lutte contre le cancer du sein. Cette campagne utilisera l’hashtag officiel : #IAmAWarrior.

Rappelons que le programme « Ford Warriors in Pink » a été mis en place dans le but d’apporter un soutien aux personnes touchées par le cancer du sein. Créé à l’origine en 1993 pour sensibiliser contre le cancer du sein, le programme continue d’implémenter auprès des patientes des valeurs telles que le courage, l’engagement et l’espoir dans le combat.

Au cours des sept dernières années, Ford Moyen-Orient s’est associée à la campagne « Ford Warriors in Pink », avant que cette dernière ne soit lancée aussi en Afrique du Nord en 2015. Aujourd’hui, « Ford Warriors in Pink » a apporté son soutien à plus de 125 femmes touchées par le cancer du sein dans la région.

Warriors in Pink est devenu un système de soutien actif à toutes les personnes qui sont touchées par cette maladie. Pas moins de 133 millions de dollars ont été déployés par Ford pour financer ce programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.