Fathia Mzali, vient de rendre son dernier souffle en fin de matinée de ce 12 février 2018 dans une clinique de la place annonce sa famille. Elle venait d’avoir 91 ans.
Fille d’Abderrahmane Mokhtar, elle obtient son baccalauréat avec mention en 1947. Sa famille lui donne la permission de continuer ses études supérieures en France et termine ses études en obtenant une licence de philosophie en 1952.
Elle occupe un poste de professeur à l’École normale des jeunes filles de Tunis, où elle enseigne la psychologie, En 1957, elle exerce la fonction de directrice de l’école, puis devient inspecteur de l’enseignement primaire. elle est nommée en 1968 et 1969 au sein de la commission nationale pour l’éducation chargée de réviser le système éducatif dix ans après la réforme amorcée par Mahmoud Messadi en 1958.
Fethia Mzali est l’une des fondatrices de l’Union nationale des femmes de Tunisie en 1956. jusqu’à sa désignation comme présidente jusqu’en 1986.
En 1959, elle donne une conférence au Club Aziza Othmana au sujet du contrôle des naissances ; elle contribue à la création de l’Association tunisienne du planning familial en 1968 puis en devient la vice-présidente.
Elle est élue conseillère municipale de la ville de Tunis et intègre le comité central du Parti socialiste destourien en 1974, puis est nommée membre de l’administration centrale, l’organe dirigeant suprême du parti. En parallèle, elle est élue à la Chambre des députés et y exerce la fonction de vice-présidente.

Désignée ministre en 1983 pour prendre la tête du ministère de la Famille et la Promotion de la femme, elle devient ainsi l’une des deux premières femmes en Tunisie à occuper un poste de ministre. Cette désignation a lieu au moment où son époux, Mohamed Mzali, est Premier ministre.
Elle continue à occuper ce poste jusqu’à sa destitution en juin 1986 et la suppression du ministère, qui suit le limogeage de son mari et son propre limogeage de l’administration centrale du parti au pouvoir.
Le cortège funèbre quittera son domicile demain 13 février pour être inhumée au cimetière de Monastir.
N.A

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.