La villa Didon qui domine un site magique et historique qui nous fait toujours rêver devant la mer bleue de la méditerranée qui l’entoure, à la flotte d’Elyssa, la reine fugitive, sera encore une fois le temple de la gastronomie tunisoise. Son histoire s’est construite sur une succession de « cave des rois », « La reine Didon » et actuellement et plus démocratiquement « Villa Didon ». Qui ne se souvient pas du grand chef Alain Ducasse qui fit son ouverture en y officiant plusieurs exquises saisons ?
Une autre aventure gastronomique originale et peu commune s’y greffe encore. En effet la reine célèbre nous y invite pour découvrir la « bistronomie ». De quoi s’agit-il ? Tout simplement d’un mariage réussi d’une cuisine simple, raffinée et si savoureuse. Une gastronomie « Rock’n roll », née des papilles d’un jeune Chef rebelle de 23 ans. Il s’appelle Benjamin Breton qu’une longue maladie contraignit à s’alimenter durant six ans à l’aide d’une sonde. « Cette période de ma vie avait considérablement exacerbé mon goût pour la nourriture » avait confié le jeune homme ». Ce Chef incarne à lui seul, une nouvelle époque et race de cuisiniers. « C’est une approche gastronomique dans un environnement relax, une technique sans fioriture… » Un bon produit à lui seul, ne suffit pas. Gageons alors, que les produits tunisiens l’inspirent. Benjamin Breton sera à la villa Didon du 18 au 21 avril 2018. A découvrir et à redécouvrir à partir de ce soir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.