Il ne s’agit pas d’une pièce de théâtre signée Taoufik Jebali, mais d’un véritable braquage subie par notre agitatrice culturelle Zeineb Farhat en cette matinée du 30 mai 2018. Comme elle le pense toujours qu’on est jamais le pire des cas et plus de peur que de mal, elle ironise en affirmant qu’elle plaignait plutôt les voleurs : « Je plains mes deux voleurs à moto pour le peu d’argent dans mon sac, mais je les déteste pour tous mes dossiers en USB et agendas disparus… »
Taoufik Jebali, l’époux de Zeineb Farhat a reçu une photo (ci-dessous) du braquage réalisée grâce à une caméra de surveillance.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.