Le prestigieux festival de Carros a mis un coup de projecteur sur les femmes réalisatrices avec des films qui offrent un panorama très complet de la condition féminine autour de la Méditerranée.
El Jaida, de Selma Baccar qui jette la lumière sur la vie douloureuse de femmes dans une société patriarcale, tombait à pic. A cette époque, les hommes avaient le droit de punir leurs épouses sur décision d’un juge pour purger leur peine dans une maison de redressement « Dar Jwad ». Le film a impressionné le jury et vient de rafler haut la main, le grand prix de ce festival.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.