Un 14 janvier fêté entre ambiance de discours syndicalistes mobilisant durant la journée et évènement musical durant la soirée, « l’âme de la révolution » eut malgré tout lieu à la cité de la culture pour célébrer ce huitième anniversaire de la révolution tunisienne.

La cantatrice nationale Leila Hjaiej et le jeune chanteur Imed Rbaii ont émerveillé un public venu nombreux malgré le froid glacial dans un vent de bon augure sans doute réchauffé par un répertoire musical de haute facture.
La diva Leila Hjaiej apparut magistrale en tenue couleur de jais parsemée de lueur solaire comme un signe d’espoir pour chanter son pays, sa jeunesse, ses hommes et ses femmes battantes. La chanteuse confie ses impressions :
« Une belle expérience avec Mohamed Lassoued, La Troupe Nationale et la riche chorale! Ahmed Rebai a séduit avec une voix qui promet.. Mon chef d’ orchestre Abdelbasset Metsahel est une fierté pour la Tunisie… »
En effet, L orchestre National formé par les meilleurs instrumentistes étoffé par une impressionnante chorale d’amateurs, une qualité d’exécution et d’interprétation peu commune, a été comme une cerise sur le gâteau .


Un texte engagé et une voix chaude et aérienne qui a permis à un public séduit de voyager vers une valse à mille temps bien meilleure. Le public se réveillera un jour soulagé comme le sublime drapeau national enveloppant le piédestal de la sublime scène.

Articles similaires