Elles étaient venues, elles étaient toutes là, les pauliciennes, les artistes, les mairesses, les journalistes, les femmes d’affaires, les présidentes d’associations, les écrivaines, les historiennes, les ambassadrices et les militantes de la société civiles, ….Pourtant, un seul homme était présent ! Il s’agissait d’Olivier Poivre d’Arvor qui recevait dans sa résidence tout ce bouquet de femmes dans sa résidence. Après une journée chargée avec l’ouverture des journées de la francophonie, il avait tenu à saluer l’engagement des femmes tunisiennes et à l’occasion de la semaine internationale des droits de la femme. En cette forte et émouvante soirée du 5 mars, c’est comme si l’ambassadeur de France avait voulu prendre une longueur d’avance avant le 8 mars… pour sans doute « laisser les autres courir jusqu’au 8… il y aura tellement d’événements, nous avons ainsi évité les embouteillages »… avait sympathiquement remarqué Sophie Renaud. Reportage par la photo.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.