Les notions d’entraide et de solidarité ont toujours été indissociables du collectif de travail au sein de cette prestigieuse banque qu’est l’Union Internationale des Banques. Fondée sur les droits et devoirs, cette institution financière est connue pour ses actions de solidarités. Des initiatives telles que les tournées nocturnes pour les distributions des repas à ceux qui ont faim, seuls, sans travail, sans abris… sont louables. L’humanité a continuellement enveloppé l’établissement.

Dernièrement, un autre élan de cœur s’est formé suite à l’appel lancé par le responsable de l’hôpital d’enfant Béchir Hamza, à Bab Saadoun. Ce dernier avait déploré le manque grave de matériel nécessaire aux soins des enfants en exprimant son souhait d’avoir au moins un scanner. Les conditions affligeantes que subissent les enfants affaiblis par la maladie lors de leurs déplacements vers d’autres hôpitaux pour les diagnostics adéquats, sont intenables.Un élan de solidarité s’est alors formé. Les membres du personnel de l’UIB ont décidé très vite de cotiser pour récolter des fonds.

L’initiative est née du bureau Syndical de l’UIB dont les actions de solidarité sont devenues les activités principales pour ses membres.
Profondément touché par cette requête le président du bureau s’est engagé à cette cause noble avec tout le soutien du personnel qui a activement participé par des dons plus ou moins généreux. Le montant total de la récolte s’est élevé à ce jour à 380 000 dinars.
La compagne continue encore car ces âmes sensibles et généreuses tiennent à aller plus loin pour augmenter la somme car la collecte n’a pas encore atteint le prix du scanner estimé à 1 000 000 dinars. « Doucement mais sûrement, on y est presque », nous assure le responsable du bureau syndical…

Nadia Ayadi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.