Par Fériel Berraies Guigny

Fériel Berraies est Sophrologue et spécialisée dans l’accompagnement des Troubles des personnes âgées, nous donne ses conseils pour vivre « le plus longtemps possible en bonne santé ».
Les précautions à prendre pour vivre le plus longtemps possible en pleine santé concernent aussi l’entretien de nos défenses naturelles (souvent affaiblies par une mauvaise alimentation) et de notre équilibre émotionnel.

Prendre soin de son corps

Plus on vieillit, plus les exercices d’endurance quotidiens sont nécessaires pour conserver une masse et un tonus musculaire suffisants afin d’éviter les chutes et les fractures parfois fatales. De plus, cela facilite la régénération des mitochondries et la production d’énergie.
L’immunité passe par une bonne hygiène dentaire : régime alimentaire pauvre en sucre, brossage des dents avec une brosse à poils souples pour respecter les gencives et éviction des bains de bouche qui détruisent le microbiote buccal au profit de formules respectueuses.

Veiller à la bonne santé du microbiote intestinal par un régime alimentaire riche en fruits et légumes.
Réduire le recours aux antibiotiques. L’homéopathie, l’aromathérapie et la complémentation nutritionnelle sont souvent suffisantes.
Prise d’un complexe de pro- et prébiotiques pendant et après tout traitement antibiotique et, en cas d’inflammation chronique des intestins, complémentation pendant plusieurs mois avec un extrait de Boswelliaserrata.
Bonne santé émotionnelle
Le travail régulier sur les émotions via l’EFT ou l’EMDR est un facteur d’apaisement, d’acceptation de la réalité et d’une plus grande adaptabilité. Parfois, certains événements comme les situations récurrentes pénibles résistent à ces méthodes. Il est alors bon d’envisager une approche systémique : psychogénéalogie ou constellations familiales.

En parallèle, il faudrait…

Cultiver le bonheur ordinaire, apprécier la beauté d’un paysage, échanger un sourire, savourer un bout de pain.
Avoir une aspiration qui donne un sens à sa vie et pousse à donner le meilleur de soi, avec joie et enthousiasme.
Ne conserver que les relations de qualité et les cultiver : le partage dans la sincérité et la confiance réciproque génèrent sentiment de sécurité et joie de vivre.
Posséder un chat, un chien : cela motive à se lever, à bouger, à partager de bons moments avec l’animal, à sortir de l’isolement. Cela réduit les pensées négatives ainsi que le terrain inflammatoire généré et entretenu par ce stress psychologique.
Ne jamais se coucher sans avoir préalablement traité une souffrance émotionnelle.
Éventuellement, s’impliquer dans la recherche spirituelle, parce que celle-ci procure, outre des réponses aux questions existentielles, une diminution du niveau de stress.

Réussir sa mort

Apprendre à partir nu comme on est venu. L’attachement aux choses matérielles n’est pas important mais surtout et avant tout profiter de la vie et de ce qui a du sens durant son vivant !
F.B
Retrouvez les conseils de Feriel Berraies
www.feriel-berraies-therapeute.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.