Il s’agit d’une célébration de la culture hors des sentiers battus. Un véritable espace de réflexion autour du cinéma arabe et de la place qu’il occupe sur la mappemonde. L’idée étant d’arriver à questionner la représentation de soi, ainsi que des fantasmes et visions projetées sur nos sociétés. Gabes Cinéma FEN s’en charge !
Un festival émergent de cinéma d’auteur qui entend bien bousculer les lignes.
Ce rendez-vous inédit pour le public du sud tunisien propose cinéma de qualité, en alignant une sélection du meilleur de la cinématographie arabe actuelle, couplée à d’essentielles œuvres du cinéma indépendant international.

Au programme : 50 films répartis entre Compétition Officielle (longs-métrages de fiction, longs-métrages documentaires, courts-métrages), et sections parallèles (fenêtre sur le cinéma tunisien, les cinémas du monde, cinéma pour enfants, Hommage et rétrospective).

La programmation du festival se répandra du 12 au 18 Avril prochain dans les enceintes des hauts-lieux culturels de la ville. Des projections dans les délégations (Matmata, Hamma, Mareth), ainsi que des projections en plein air (Souk Jarra et Souk Du Menzel) seront aussi au menu.

le panel du festival Gabes Cinéma Fen intitulé  » LES CINEMAS ARABES SONT-ILS LES REFLETS D’eux-mêmes ? » sera modéré par Lamia Guiga Belgayed et Samia LAbidi. Ce panel discutera plusieurs thèmes en rapport avec la production cinématographique tells que ; la distribution des films, les marches, le financement et la relation politique nord-sud et son influence sur le cinéma arabe.
En marge des habituelles projections, des ateliers et des master class (Hend Sabri, Sofian El fani et Amine Messadi) le festival aspire également à fédérer autour des arts de l’image : L’art vidéo, le cinéma expérimental, la photographie, et la VR (réalité virtuelle).

À la fois particularité et curiosité de cette manifestation, le volet “Art Shows” sera là pour faire la part belle à l’art contemporain, aux expositions et aux happenings artistiques en tous genres.
Vidéastes, photographes et performeurs viendront partager leurs créations avec le public gabesois, en investissant pleinement l’espace public de la ville.
Expo photo à ciel ouvert sur les murs du centre-ville ; projections vidéos dans les cafés ; ou encore le très attendu vernissage d’El Kazma.

Souscrivant aux enjeux des nouvelles technologies, Gabes Cinéma Fen mise sur l’immersion et l’interactivité comme vecteurs de développement pour le cinéma de demain, et souhaite consolider davantage cette perspective au fil de ces futures éditions.

Désertée par les acteurs culturels, l’unique Oasis maritime de la Méditerranée bénéficie pourtant d’une quiétude qui l’élève au rang d’intervalle idéale pour prendre entièrement le temps du dialogue et de la rencontre. C’est dans ce sens que Gabes Cinema Fen souhaite poser ses jalons, tout en veillant à dynamiser le potentiel de cette région et de sa jeunesse lésée en y amorçant le projet d’une tradition culturelle pérenne.
En envahissant la ville, l’art aura pour seul dessein de déchaîner les passions, d’inspirer les vocations, et de se faire adopter par ses habitants.
La finalité ultime étant d’arriver à créer des liens et des affinités sincères entre le festival et une grande partie des gabesois.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.