Le désigner international Achraf baccouch a aussi des doigts de fée lorsqu’il se met à manipuler tissus et accessoires. L’artiste est aussi pro de la matière et de la manière. Il nous a habitués à des défilés uniques à thèmes. Il devient depuis, le créateur incontournable de la fashion week Tunis.

Après son défilé sous le thème Alice aux pays des merveilles ou encore la famille Adam’s, cet amoureux de l’extraordinaire a bouclé la boucle de la fashion week 2019. Achraf Bacchouch a présenté son dernier cru avec une signature royale, celle de Versailles. L’artiste a excellé à travers un défilé des plus originaux. Il avait traduit une mode d’aristocrates français de la fin du 17ème siècle. Des textures de grande qualité et des accessoires précieux avait habillés les mannequins. Un véritable voyage dans le temps avec des lumières et des couleurs qui faisaient référence au somptueux palais de Versailles.

La reine Marie Antoinette ressuscitée à la façon du créateur. A travers elle, un esprit nouveau de la mode féminine avait été exprimé caractérisé par une tendance de légèreté et de liberté par rapport à la mode classique du palais. Cette mode royale était réalisée par les plus grands couturiers pour satisfaire l’exigence des rois, princes et notables.
21h 30 : Le théâtre antique de Carthage est archi-comble. Un parterre important de médias nationaux et internationaux se préparent pour capter le moment.

Le défilé commence : un silence et une musique adaptés ouvrent le bal. Soudain, une apparition impressionnante. Une jeune femme majestueuse est drapée divinement. Elle défile digne et altière. Une prestance et un regard qui tue et une comédienne iconique. On chuchote : « C’est Mériem Ben Chaabane! Le designer a fait appel à elle pour interpréter un rôle royal. La talentueuse comédienne nous a donné comme des frissons de l’époque et le charme avait bien opéré. Dans cet espace mythique où des strass et des couleurs avaient défilés durant ces soirées mode, un vrai bon choix inattendu est apparu !
A la fin de ce défilé riche et enrichissant, les murs du théâtre romain s’étaient presque ébranlés par les chauds applaudissements admiratifs d’un public encore envoûté.

Articles similaires