Une conférence de presse s’est tenue le mercredi 19 juin au siège de la BIAT, parrain de Manarat, le festival du cinéma méditerranéen qui aura lieu du 1er au 7 juillet 2019.
La directrice de l’événement Dora Bouchoucha, Chiraz Latiri, directrice générale du CNCI, Sophie Renaud, directrice de l’Institut français de Tunisie, Khansa Bouassida, responsable de la Direction Communication Institutionnelle au sein de la BIAT et Leila Tekaia, directrice centrale au sein de l’Office National du Tourisme Tunisien, ont accueilli un parterre très important de médias et de professionnels, pour découvrir le programme de la deuxième édition de Manarat. Il est à rappeler que la première édition avait eu un fort succès en Tunisie et en Méditerranée en 2018.

L’esprit de cette manifestation construit autour du cinéma méditerranéen, est avant tout de réunir le public autour de valeurs partagées, réunir les institutions autour de projets communs et réunir les différentes régions du pays autour de projections balnéaires gratuites et accessibles à tous. Des longs métrages fiction et documentaires d’une vingtaine de pays des deux rives, un hommage à l’actualité du cinéma égyptien et italien, des conversations entre grandes personnalités du cinéma, des rencontres professionnelles et institutionnelles autour des problématiques liées à la distribution des films arabes… Sans oublier les fameuses toiles de mer qui réuniront neuf plages du Nord au Sud du littoral tunisien pour accueillir gratuitement le public et ce, durant toute la période du festival : La Marsa, Kheireddine, Hammam-Lif, Korba, Bizerte, Gabès, Monastir, Sfax, et Djerba.

Manarat 2019 accueillera des invités d’honneur des deux rives : Ilham Chahine, Abd Al Malik (France), Helmi Dridi, (Tunisie), Mahmoud Hemida, Nelly Karim, Yousry Nasrallah, Medhat el Adl (Egypte) et les Frères Dardenne ( Belgique).

Dix films seront en compétition : A Shelter Among the Clouds de Robert Budina, Albanie ; Pause de Tonia Mishiali, Chypre; Petra de Jaime Rosales, Espagne ; L’Enkas de Sarah Marx, France ; Pity de Babis Makridis, Grèce, À l’improviste de Ciro D’Emilio, Italie, The Swing de Cyril Aris, Liban, « La Guérisseuse » de Mohamed Zineddaine, (Maroc), « Regarde moi » de Nejib Belkadhi (Tunisie ) et « The Announcement » de Mahmut Fazil Coskun(Turquie), se projetteront devant un jury. Ce dernier décernera le Manar d’or du meilleur film ainsi qu’un prix d’interprétation.

Le jury sera composé de Kamel Daoud (Ecrivain et journaliste algérien, Prix Transfuge du meilleur roman de langue française et le prix Méditerranée 2018), de Salwa Aly (actrice égyptienne, membre du jury du Festival national du théâtre égyptien, du Festival international du film du Caire et du Festival du film africain de Louxor…), Michel Leclerc (scénariste et réalisateur français, César du meilleur scénario original), Souhir Ben Amara (actrice tunisienne ayant notamment joué dans Tlamess, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes en 2019), et Damla Sönmez (actrice et productrice turque, onze prix de la meilleure actrice dans divers festivals,).

En plus des projections, des films seront programmés et des séances spéciales, avec la présence de réalisateurs ou acteurs, des discussions avec des réalisateurs et/ou acteurs (Yousry Nasrallah, réalisateur Egyptien, en dialogue avec Michket Krifa ; Nelly Karim, actrice égyptienne en dialogue avec Ramla Ayari, les Frères Dardennes, réalisateurs belges en dialogue avec Raja Amari et Mahmoud Hemida, acteur égyptien en dialogue avec Ramla Ayari).
Des ateliers, des tables rondes, des signatures de livres sont également prévus.
Outre la mise à disposition d’un espace professionnel du cinéma, le festival a permis aussi la création d’un véritable Cluster arabe en 2018, composé de différents pays tels la Tunisie, le Maroc, l’Algérie, la Palestine, l’Egypte, le Liban et la Jordanie.

Dora Bouchoucha et Sophie Renaud avaient confié que c’est en comptant sur le soutien des nombreux partenaires et particulièrement des médias que Manarat s’ancrera dans le paysage méditerranéen et donnera aux tunisiens l’occasion de se sentir partie prenante de cette « Mare Nostrum ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.