Il s’est sacrifié, Il s’est privé et il a amassé sou par sou pour pouvoir acheter , un fond de commerce pour vivre dignement . Le local acquis a pignon sur rue à l’avenue Khaled Ibn Walid sis à Ain Zaghouen. Transformé joliment, le propriétaire eut sans doute un sentiment de regret en cherchant continuellement la petite bête. Un conflit permanent s’installe entre l’acquéreur et le propriétaire qui ne veut pas reconnaître les moindres droits justifiés par la loi.

Depuis quelque temps, ce propriétaire tente par tous les moyens de bloquer l’acquéreur en intervenant même sur les lieux pour empêcher de faire des travaux nécessaires. Aujourd’hui dimanche 4 août, le culot atteint les limites de l’intolérable. Ce propriétaire indélicat et pour bloquer encore plus l’acquéreur, éleva carrément un escalier à même l’entrée du magasin.

N’en pouvant plus, l’acquéreur appela d’urgence la police municipale du Kram qui n’a jamais répondu aux appels. C’est dimanche et c’est compréhensible. Cependant toutes les municipalités savent pertinemment que les constructions anarchiques se font généralement les dimanches en l’absence des autorités. Demain lundi l’appel au Maire du Kram sera-t-il entendu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.