La liberté d’expression reste un éternel combat et débat entre autres, entre artistes. Il serait opportun d’offrir à chacun une tribune, un espace de liberté d’expression, qui est un acquis précieux en Tunisie. Il faudrait défendre ce bien précieux. Mais cette liberté ne peut être une liberté d’offenser ou de manquer de respect à ceux qui écoutent. D’après Raouf Ben Yaghlan. « La liberté d’expression appartient à tous, mais pas à ceux qui l’outragent ». Femmes et Réalités ouvre le débat.

حريّة التعبير مش كان للمتكلّم حتى المتلقّي عندو حق فيها .

حريّة التعبير مش كان للمتكلّم حتى اللي يسمع عندو حق فيها .
يخطأ من يتصوّر أن حريّة التعبير تقتصر على حق المتكلّم فقط . بل هي تتجاوزه لتشمل أيضا حق المتلقّي في ما يستحقّه من اعتبار و احترام وتقدير في كلّ ما يسمعه ويشاهده. #رؤوف_بن_يغلان

Publiée par Raouf Ben Yaghlane sur Jeudi 11 juin 2020

Articles similaires