POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Sécurité et solidarité pour limiter les traversées irrégulières des tunisiens vers Italie

La régularisation des migrants irréguliers qui arrivent en Italie concerne seulement ceux qui étaient déjà dans le pays au début du mois de mars 2020, avait expliqué l’Ambassadeur d’Italie en Tunisie Lorenzo Fanara. En effet, suite à la récente visite de la Ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, l’Ambassadeur d’Italie en Tunisie, avait donné à l’agence TAP quelques éclaircissement sur l’épineux sujet de la migration irrégulière.

« Les chiffres ont augmenté par rapport à l’année 2019. Ces premiers mois de 2020, nous avons enregistré une augmentation jusqu’à 5 fois. Il s’agit de 5800 personnes qui sont arrivées sur les côtes italiennes de la Tunisie par rapport à 1200 personnes dans les premiers 7 mois de 2019.
Nous sommes conscients que la situation économique et sociale en ce moment est particulièrement difficile, et je crois qu’il y a une cause à ceci, et qu’il faut intervenir sur ces causes profondes. Mais je crois aussi qu’il faut être clair sur un deuxième aspect. Dans les mois passés nous avons régularisé plusieurs tunisiens qui se trouvaient depuis longtemps en Italie.

Cette régularisation concernait certaines catégories de travailleurs irréguliers qui se trouvaient déjà en Italie jusqu’au début mars. Cette régularisation ne s’applique pas à tous les migrants qui arrivent maintenant en Italie de la Tunisie. Il n’y a aucun espoir à être régularisé actuellement.
Nous suivons une approche globale qui conjugue sécurité et solidarité pour limiter au maximum ces traversées irrégulières, les pertes de vies humaines et les financements aux organisations criminelles ».

Alfonso Campisi