Hier soir, dans un theâtre archi-comble, personne n’a été insensible à ce chanteur hors du commun. Une dynamique ultra-énergique dès les premières secondes du spectacle, enchaînant les morceaux dans un rythme endiablé.  Le public reprenant les refrains les uns après les autres, est presque rentré en transe !

Une soirée inoubliable de la 52ème edition du festival de Carthage. Elle aura été un moment fort dédié à la musique tunisienne authentique.

N.A