Une généraliste remplaçante qui avait tenu des propos islamophobe à une femme voilée a été condamnée à un mois avec sursis d’interdiction d’exercer. “Vous êtes un scandale pour toutes les femmes”, “je suis pour la liberté des femmes et votre voile est un signe ostentatoire religieux et c’est illégal”; “je ne veux plus de femmes voilées en France”, avait notamment déclaré le docteur L., au cours d’une altercation avec une de ses patientes, cette dernière avait filmé la scène puis l’avait publiée sur internet.

Le 2 septembre dernier, la patiente avait réclamé un médicament contre l’hypotension dont elle ne se souvenait pas du nom. Le Dr L. avait alors refusé de modifier l’ordonnance déjà rédigée avant de demander à la patiente de régler la consultation, cette dernière a refusé. C’est alors que le ton est monté entre les deux femmes.

L’instance disciplinaire estime dans sa décision que le médecin n’a pas manqué à son obligation de “soins consciencieux”, contrairement aux reproches de sa patiente.

“Elle dispose, comme tout médecin, de la liberté de prescription”, rappelle la chambre et rien ne dit qu’elle ait “été influencée par des considérations extra-médicales condamnables, dès lors qu’un examen et un diagnostic ont été réalisés et que la patiente s’est vue prescrire un traitement en rapport avec sa pathologie”. Les parties peuvent encore faire appel.