Le prestigieux Prix Henry Dunant vient d’être attribué à un tunisien. Il s’agit de Mohamed Abdelmajid Ben Ahmed qui vient d’être primé par la Fondation Henry Dunant pour son inlassable engagement au service des idéaux du nom de ce prix. La cérémonie s’est passée dans une salle remplie d’invités de l’Alabama de l’Hôtel de Ville, à Genève.

Mohamed Abdelmajid Ben Ahmed, a reçu le Prix Henry Dunant Terrain 2016, qui récompense les efforts « de tout humaniste qui remplit les idéaux du fondateur de la Croix-Rouge telles que  la diffusion du droit international humanitaire, l’action pour l’abolition de l’esclavage, la découverte et le respect d’autres cultures.

Mohamed Abdelmajid Ben Ahmed est un homme de grande culture et est en plus « un fin connaisseur du Maghreb, de sa langue et de son histoire qu’il s’est sans cesse employé à plaider la cause du DIH dans les pays de langue arabe où il est devenu un de ces précieux « passeurs » entre la civilisation occidentale aux racines chrétiennes et la civilisation musulmane aux racines islamiques. »

 Fasciné par la trajectoire du fondateur du Mouvement humanitaire, Mohamed Ben Ahmed s’est intéressé notamment aux années où Henry Dunant s’est penché avec une curiosité bienveillante sur la Tunisie des années 1850. Il a réédité « la Notice sur la Régence de Tunis » et « L’esclavage chez les musulmans et aux Etats-Unis d’Amérique » où le philanthrope genevois part en guerre pour obtenir l’abolition de cette pratique odieuse, intolérable.

« Esprit ouvert et tolérant, Mohammed nous aide aussi pour mieux comprendre son pays et pour mettre en valeur ses richesses et ses potentialités. Par exemple, il est intervenu de façon décisive pour nous faciliter l’accès aux Archives nationales de Tunisie et pour nous mettre en contact avec la famille beycale dont l’ancêtre appréciait tant Henry Dunant » avait notamment mentionné la Fondation.

Le détenteur de ce grand prix le mérite amplement. Humaniste né se dévoue depuis plus de 25 ans aux causes du monde en étant très actif au sein de la délégation du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Tunis. Il devient même indispensable et en 2013, L’organisme le charge de la diffusion du droit international humanitaire au sein de la Croix rouge en Tunisie.

N.A

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.