L’Union Générale des Etudiants de Tunisie (UGET) portera plainte contre le ministre de l’intérieur et toute personne impliquée dans la répression de la manifestation observée, mardi dernier par des étudiants en droit pour protester contre le décret gouvernemental n°345 qui organise l’accès à l’Institut Supérieur de la Magistrature.
Dans un communiqué publié, samedi, l’UGET a fait savoir qu’elle portera plainte contre le ministre de l’intérieur et toute personne impliquée dans la répression de la manifestation observée, mardi dernier par des étudiants en droit pour protester contre le décret gouvernemental n°345 qui organise l’accès à l’Institut Supérieur de la Magistrature.

L’UGET considère que les déclarations du ministre de l’intérieur dans lesquelles il a démenti toute agression contre les étudiants « en dépit des témoignages de députés, de reportages médiatiques, de certificats médicaux et des interventions répétées des services de la protection civile, constituent une deuxième agression contre les étudiants ».

Articles similaires