L’association des Tunisiens aux Amériques (Ata) organise pour la troisième année consécutive le festival du jasmin tunisien à Montréal ayant drainé lors de son lancement pendant l’été 2015, 8000 participants nostalgiques du pays. En 2016, le nombre a doublé pour atteindre 16.000, informe un communiqué de presse de l’ATA.
Pour cette année, le festival du jasmin tunisien se tiendra le 16 juillet en prenant une dimension internationale à travers sa participation au festival « Week ends du monde », un festival qui rassemble plusieurs communautés de Montréal en attirant 200.000 visiteurs chaque année.
L’édition 2017 est assez particulière, puisqu’elle marque la célébration du cinquantième anniversaire de la mise en place du pavillon tunisien au Parc Jean Drapeau à l’occasion de la grande exposition universelle Expo 67 à Montréal. C’est d’ailleurs, dans ce pavillon dont la Tunisie a fait don à la ville de Montréal, que le festival du jasmin tunisien s’installera.
Au programme : des dégustations de plats tunisiens, une exposition de divers produits traditionnels et un stand « services » fournis par des conseillers compétents et des représentants de sociétés tunisiennes. La musique sera présente avec le violoniste tunisien Walid Gharbi, un spectacle de folklore avec le « tabbel de Djerba » (joueur de tambours) et un défilé de costumes traditionnels. L’ouverture du festival sera avec la chanteuse Bochra Said, suivie de Shahrazed Hlel et en clap de fin Mohamed Jbali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.