Le rideau est tombé majestueusement sur la 28ème édition des JCC 2017. Le théâtre Municipal de Tunis était encore plus magique dans le cadre d’une clôture féérique! Tapis rouge, paillette, glamour, sourire, bonne humeur… et la fête a été double avec ce soir là, la qualification de la Tunisie pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

Le Tanit d’’or a récompensé le film poignant « The train of salt and sugar » « Le train du sel et du sucre » de Licinio Azevedo (Mozambique), de la compétition officielle des longs-métrages de fiction. Le Tanit d’Argent attribué au film « Inxeba » de John Trengov (Afrique du Sud) et le Tanit de Bronze a été décerné au long métrage «Volubilis » du marocain Faouzi Bensaidi. »Vent du Nord » le film de Walid Mattar a remporté le Tanit d’Or de la Compétition première œuvre « Prix Tahar Chériaa », le prix TV5 Monde et le prix du meilleur scénario dans la compétition officielle des longs métrages de fiction.

Le Prix de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a eu le meilleur scénario pour le film tunisien de fiction qui a été décerné au long métrage « La belle et la meute » de Kaouther Ben Hania. Le Tanit d’Or de la compétition des courts métrages documentaires a été attribué au film « Jackenson-from street kid to champion » de Linda Diatta et Jean Marc Poteau du Niger.

Dans la catégorie des courts de fiction le Tanit d’Or a été remporté par le film « Aya » de la tunisienne Moufida Fedhila. Le Tanit d’Or dans la compétition officielle des longs métrages documentaires a été attribué au film « Koro du Bakoro » de Simplice Ganou Herman (Burkina Faso).

La catégorie des longs-métrages documentaires, le jury présidé par le cinéaste Thierry Michel a décerné le Tanit d’or au film ‘Les naufragés du Faso’, du réalisateur burkinabé Simplice Ganou Herman et le Tanit d’argent à ‘Kemtiyu-Séexanta’ du Sénégalais Ousmane William Mbaye.

Le Tanit de bronze est tunisien et à été la véritable surprise des longs métrages documentaires. En effet, « Au-delà de l’ombre » a été attribué à Nada Mezni Hafaiedh sous les forts applaudissements du public.
Une mentio spéciale honore le documentaire palestinien « Ghost Hunting » de Raed Andoni.
Pour les courts-métrages documentaires, le même jury a récompensé le film nigérien ‘Jackenson-From street kid to champion’ (Tanit d’or), le court libanais ‘Pas de port pour les petits bateaux’ (Tanit d’argent) et le palestinien ‘Gaza by her’ (Tanit de bronze). Une mention spéciale a été attribuée au film tunisien ‘Cloch’art’.


content/uploads/2017/11/23473140_10215198553855908_9115513053154497277_n-1-300×199.jpg » alt= » » width= »300″ height= »199″ class= »alignnone size-medium wp-image-13736″ />


Cette soirée de clôture a vu le cinéma tunisien occuper le haut de la scène avec neuf prix. Il est à noter que le cinéma tunisien a participé avec dix films parmi les 51 films arabes et africains des quatre catégories de la compétition officielle.

Reportage et crédit photo : Karim Kamoun