« Shalom » une caméra cachée ramadanesque causant une polémique a propulsé la chaine de télévision « Tounesna » dans une exceptionnelle audience, alors que celle ci trainait faute d’audience. A peine transmis, une plainte a été déposée par le parti « le courant populaire » au tribunal de première instance de Tunis pour l’arrêt immédiat de la série. Le tribunal n’a pas tardé à émettre son verdict dans cette affaire qui a déjà fait un buzz même hors frontières.
Le tribunal a décidé l’arrêt immédiat de cette caméra cachée considérée qu’elle .
comportait une normalisation avec l’entité sioniste. Ironie du sort, un politicien n’avait pas apprécié cette sensure. Il s’agit de Mahmoud Baroudi qui é réagi sur sa page, Facebook à la suspension de la diffusion « Shalom ».
Aurait-il réagi de la sorte si la décision du tribunal ne coïncidait pas avec la diffusion prévue de son passage dans l’ émission controversée ?
Quelle chance, ironise t’il « Shalom est censurée alors que c’est à mon tour d’être l’invité ! Je vais porter plainte d’urgence pour revendiquer la diffusion de mon épisode ! »,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.