Le Machmoum est un petit bouquet composé de fleurs de jasmin ou de fell (fleur d’oranger). Il est vendu en fin d’après midi et en soirée dans les rues, les cafés, les mariages et les spectacles… Quand l’été arrive et que le jasmin entame sa période de floraison, les vendeurs de « mechmoum » prolifèrent pour envelopper l’atmosphère de cette odeur si enivrante et bien particulière à la Tunisie.
S’il est évidemment très prisé, le bouquet est aussi apprécié par les tunisiens, sa réalisation prend énormément de temps. Concentrés sur leur ouvrage, les jeunes et moins jeunes confectionnent par étapes les petits bouquets odorants. Ils entourent le bout d’une tige d’alfa d’une première rangée de jasmin pour le maintenir ensuite avec de la ficelle. Ils continuent avec une deuxième rangée et ainsi de suite pour finir par orner le bouquet de fil rouge. Pour tous, le temps c’est de l’argent et les sfaxiens l’ont bien compris.

Une ingénieuse idée vient d’attérir à Sfax. Il s’agit de réaliser des supports en bois réutilisables pour les « machmoums » de jasmin et gagner autant de temps que de récupérations.

Le créateur de cette trouvaille n’est autre qu’un menuisier nommé Adel Siala natif de la région et qui ne manque pas en effet d’imagination. Après la révolution du jasmin, voici arrivé le temps de la révolution du « mechmoum »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.