Ces derniers temps, un vent d’accusations s’acharne contre la députée de Nida Tounès Houda Tekeya Ben Tounes. Cette dernière avait semble t’il hérité une maison ayant appartenu à feu son père. Un conflit avait alors éclaté et dure encore depuis plus de 15 ans.
Une ’affaire complexe toujours aux mains de la justice. La députée est accusée d’avoir occupé ladite maison qui ne lui appartient pas. Une injustice grave affirment ceux qui la connaissent à l’UTICA. Elle avait passé une brillante carrière durant 30 ans au sein de cet organisme. Le CIFE eut vent également de l’affaire, l’étonnement et la surprise furent générales.
La présidente du CIFE (Conseil international des femmes entrepreneures) Rachida Jebnoun confirme elle aussi l’intégrité de la députée en certifiant qu’il s’agit d’une femme honnête et intègre. « Une grande dame sage, propre et très intègre .Je certifie qu’elle n’ a jamais rien pris à personne. La maison objet de ce litige mal couvert par les médias est un héritage. Plusieurs actions en justice ont été menées et gagnées depuis quelques années déjà. » ..
Pourquoi autant de haines, d’injustices et de mensonges ? Peut-on être coupable tout simplement si on a le statut de députation. Est ce un tort de ne pas vouloir changer de principes ? » s’indigne encore Rachida Jebnoun. S’adressant à la députée : « Vous êtes et vous resterez toujours digne, bonne citoyenne « Bent Tounès » comme ce nom l’affirme et qui a toujours contribué à la bonne marche de son pays. C’est sans doute la raison pour laquelle vous avez occupé et vous occupez toujours les plus grands postes au sein de l’ UTICA depuis plus d’un quart de siècle. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.