A peine quelques jours après son retour d’Abidjan, la délégation de quarante Cifoises à tenu une réunion de mise au point des retombées de son immersion africaine.
C’est en présence de sa présidente Rachida Jebnoun et de Labid Zaafrane, Président Directeur Général de la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises, que la réunion eut lieu. Entre les partenariats conclus, les exports en cours de réalisations et les contrats en cours de signature, Labid Zaafrane, brillant et discret a promis de mettre en place tout l’appui nécessaire à l’envol des partenariats et exportations. Il confie même, que « tous les moyens pour investir seront accordés aux dossiers étudiés.»/

Le modèle du banquier qui arrive à résoudre les soucis et complexité de financement de projets.
Les secteurs évoqués sont aussi variés et aussi fertiles que ces femmes de caractère qui ont décidé que l’année 2019 serait Africaine.

La promotion immobilière, la formation digitale, l’industrie du meuble, la transformation du marbre tunisien, la menuiserie de l’aluminium, l’imprimerie, la joaillerie, l’industrie des bennes écologiques, l l’avocatie… Autant de secteurs appréciés et demandés en Afrique. Ils franchiront nos frontières pour s’installer et se développer en côte d’Ivoire.

Un bel hommage a été rendu à la présidente du CIFE, Salimata Ouattara, venue à Tunis assister aux signatures de certains contrats de partenariats ; pour son accueil à Abidjan.
La réunion n’a pas manqué d’objectivité puisqu’elle s’est penchée aussi sur les rares dossiers qui piétinent afin d’en comprendre les raisons. Toute cette synergie eut lieu sous le regard bienveillant, boostant et fier de la fondatrice du CIFE. La magie a d’autant plus opérée puisque cet échange amical, économique et fructueux se passait dans un cadre idéal, celui de Dar El Molk, à Mornag.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.