L’Instance nationale de l’accréditation en santé (INA) qui s’est convertie en Instance nationale de l’évaluation et de l’accréditation en santé (INEAS), avait entamé en 2018 une activité d’accréditation en commençant par la première ligne à savoir les centres de soins de base.

L’instance est fortement appuyée par l’Union européenne (projet PACS) est en pleine effervescence pour aboutir à un projet longuement attendu et espéré dans toutes les villes du pays.

Une précieuse accréditation qui se base sur cinq points sera désormais mise en place en vue d’améliorer la qualité des soins, le respect des droits considéré prioritaire tels l’information, l’accès, l’offre et le suivi des soins.
Le centre de soins qui doit garantir la gestion et la dispensation des médicaments sera accompagné d’un nouveau mode de gestion clairement définies. Les effets Indésirables doivent être signalés et immédiatement pris en
charge.

En ce qui concerne l’hygiène et la prévention du risque infectieux, le centre a élaboré un programme de formation sur les bonnes pratiques d’hygiène et de sécurité des soins en collaboration étroite avec le comité d’hygiène.

Les bonnes pratiques de traitement des dispositifs médicaux seront-elles enfin pratiquées et respectées ?
A suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.