« Maharat Tounsia » s’est imposée en 2 ans comme un véritable accélérateur de carrière pour toutes les femmes créatrices où la compétence tunisienne est à l’honneur dédiée à la mode et à l’art de vivre tunisiens.
La CNCFE, incubateur de talents est comme un carrefour incontournable pour toutes celles qui ont du talent créateur authentique et ouvert à la fois. Toutes les femmes étaient si belles en cette soirée du 11 mai 2019. Leila Jaber Belkhiria, Présidente du CNFCE et la vice présidente Cyrine Dimassi étaient si fières en observant le beau fruit de la passion du labeur.

Dans le prestigieux siège de l’UTICA, l’histoire des femmes défile délicatement et brillamment. En pénétrant dans la salle, les invités entrent dans un autre monde de lumières, de tables joliment ornées de dentelles noires sous un satin blanc immaculé, des lustres somptueux dans une sublime obscure clarté et d’énormes masques en porcelaine ornaient les murs de tissus. L’espace magiquement décoré a été conçu et réalisé par les mains de fée d’une femme d’exception : Mouna Anène.

Les mets provenant d’une maison dont le nom aussi exquis qu’une Gourmandise n’avait laissé aucun palais indifférent sous l’œil bienveillant de Radhia Kamoun.

Plus de 500 Chefs d’entreprises présentes et un parterre d’invités important, étaient tous curieux de découvrir enfin la soirée.

Dès 22h, l’ambiance de rêve et du créatif commence pour grand moment privilégié annonce la célèbre animatrice Insaf Kheireddine qui n’avait pas omis de rappeler la belle success story de Radhia Kamoun.

Un véritable spectacle complet et haut en couleur avec notamment la prestation d’artistes et pas des moindres. Hajer Bouzid avait ouvert le bal avec « Fayrouzette ». Un régal et un pur bonheur pour ceux qui la découvraient pour la première fois « On ne savait pas que nous avions une Fayrouz tunisienne » avait affirmé une convive admirative.

Le point d’orgue de la soirée était bien évidement le défilé de mode bien de chez nous. De jeunes créatrices ont rehaussé la soirée en mettant en avant la mode nationale dans tous ses éclats, rythmée d’une magnifique chorégraphie singée Nizar Chargui. « Ashkan », « Baraa », « Jade Couture » et «Fatma ». ont en effet frappé un grand coup !
Des robes aussi sublimes, recherchées, simples, authentiques, modernes et aériennes qui nous ont permis de voyager à travers toute notre belle Tunisie.

Jamais une soirée pareille ne se serait clôturée sans un succulent gâteau… Il y était bien évidemment et sa cerise bien rouge était bien musicale. Un délice comme un café célèbre chantée délicieusement par Imen chrif …Et c’était parti pour éterniser ces moments de pur bonheur par les flashs ravis des photographes et en particulier le talentueux Pierre Gassin

La Tunisie dans toute sa splendeur au féminin!

Crédit photos : Pierre Gassin
Nadia Ayadi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.