Le oud, senteur orientale rare et subtile, évoque moult sensations et qualificatifs : mystérieux, chaleureux, délicat, doux, captif, rare, précieux… Le oud, en fait, est le nom arabe donné à un arbre rare, le bois d’agar. Ce dernier pousse essentiellement en Asie du Sud Est et en Inde. Bizarrement, pour devenir odorant, un champignon particulier doit l’infecter et grâce au mécanisme de défense de l’arbre qui se déclenche, l’essence magique naît magiquement.

Comme seulement 10% des arbres sont contaminés, nous comprenons vite la rareté et la cherté de cette essence tellement précieuse dont le prix surpasse celui de l’or ! Un véritable graal pour les parfumeurs dont on parle déjà dans les premiers écrits de l’humanité…

Partout dans le monde, en parfums, en huiles essentielles ou en parfums d’ambiance, le oud est particulièrement apprécié pour sa senteur chaude, boisée et résineuse…

En Tunisie, Sourour Hadiji a voulu aller plus loin. Après de nombreux voyages en Malaisie, en Inde et au Moyen Orient, et grâce à un travail de recherche méticuleux, cette femme de poigne a pu identifier et choisir les fabricants de fragrances. Ces dernières sont préparées à base des meilleures essences de oud, de fleurs, de musk et de rares ingrédients… Sourour Hadiji est aujourd’hui membre de la très fermée Association Arabe de l’Oud !

Il s’agit d’une femme hors du commun qui cache de nombreuses cordes à son arc de pionnière. Avec son regard vif et son look oriental, Sourour Hadiji affiche avec fierté ses origines sfaxiennes… et saoudiennes ! Membre de la Chambre Nationale des Femmes Chefs d’Entreprise (CNFCE), elle appartient également à de nombreuses associations internationales.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.