Depuis 1995, le Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe est attribué chaque année à deux personnalités, du Nord et du Sud qui se sont distinguées par leur attachement profond aux valeurs, à l’espoir que représentent leurs accomplissements et leur engagement dans le domaine de la protection des droits de l’Homme, la défense de la démocratie pluraliste, le partenariat et la solidarité Nord-Sud. Parmi les lauréats des précédents Prix, figurent des personnalités telles que Kofi Annan, Peter Gabriel, Simone Veil, son Altesse Royale le Prince Aga Khan, son Altesse Royale la reine Rania de Jordanie, André Azoulay, Mary Robinson et Graça Machel.

Cette année, le Prix Nord-Sud du Conseil de l’Europe a décidé à l’unanimité, de remettre ce prestigieux Prix à la tunisienne Nabila Hamza. Une belle reconnaissance à son fort engagement pour la protection des droits de l´Homme et les droits des femmes notamment. Cette consécration honore aussi sa contribution à l´amélioration du droit de la famille en Tunisie. Leoluca Orlando, maire de Palerme, est l´autre lauréat choisi par le Jury, en raison des initiatives entreprises pour favoriser l´intégration des migrants ainsi que par son engagement dans le renforcement de l´État de Droit sur le plan local.

Le Prix Nord-Sud est remis par le Président de la République du Portugal, à Lisbonne, au cours d’une cérémonie officielle à l’Assemblée de la République portugaise qui se tiendra à Lisbonne, au cours du premier semestre de 2020.

Toutes nos félicitations à Nabila Hamza fort connue pour ses différents engagements en Tunisie et dans le monde arabe. Elle nous confie « qu’être ainsi mis en avant fait chaud au cœur, mais cela incite également à rester humble devant une telle marque de reconnaissance et me donne encore plus de courage pour le chemin qu’il nous reste toutes et tous à parcourir. A mes yeux, ce prix ne m’est pas seulement destiné. Je le partage avec les nombreux militants et militantes des droits de l’homme et des droits femmes dont le travail acharné et sans répit depuis des décennies, ont permis des progrès significatifs en matière d’égalité entre les sexes et de respect des droits humains, un peu partout dans le monde. »

Nadia Ayadi

Articles similaires