Et c’est encore parti pour le Cife en cette première semaine de janvier 2020 avec l’intronisation d’une autre cellule régionale. C’est que Rachida Jebnoun présidente du Conseil international des femmes entrepreneurs n’aime pas perdre de temps, quand il s’agit de dynamiser énergiquement l’institution en faveur de l’entrepreneuriat féminin en tant que levier de développement durable.

Cife Sud déjà constitué de 14 femmes d’affaires vient de naitre justement dans cet esprit. Un esprit de décentralisation qui chapotera les gouvernorats de Gabes, Médenine, Tataouine, Gafsa et Tozeur. Ils étaient venus, ils étaient tous là et surtout toutes là pour fêter l’événement et fêter la nomination de Leila Ben Salah Abid en tant que présidente du nouveau né Cife Sud.

« Pour un cife encore plus proche des cifoises du sud et pour faire de Sfax une deuxième capitale d’un cife plus proche, d’une synergie, d’un contact plus facile et permanent avec le reste du pays. » nous affirme Rachida Jebnoun qui ajoute que « le cife va s’enrichir encore d’importants pôles similaires au grand Tunis qui englobe la région de Manouba, Ariana, Ben Arous et tel le Cap Bon qui a également a son pôle. Le Centre du pays englobera bientôt la ville de Sousse, Monastir, Mahdia Kairouan… »

« Quoi de mieux que de commencer l’année 2020 avec l’intronisation de la cellule régionale Cife Sud ? Nous prouvons encore une fois de plus que la grandeur du Cife est avant tout d’unir des femmes entrepreneures, que son luxe véritable et celui des relations humaines, que sa persévérance est une vertu, que sa stratégie est le réseautage, que le secret de sa réussite est sa capacité à donner du temps, de l’amour, des idées, de la patience et de l’expérience..! » avait confié fièrement la cifoise Sonia Garma.

Nadia Ayadi

Articles similaires