L’Office National de l’Artisanat Tunisien (ONAT) prend part cette année au Salon International des Biens de Consommation de Francfort-Allemagne « Ambiente » du 7 au 11 Février 2020.

Lors d’un point de presse tenu à Tunis, Faouzi Ben Halima, Directeur Général de l’ONAT, avait indiqué que sept entreprises artisanales, seront réunies dans deux Stands nationaux. Elles seront encadrées par l’ONAT et participeront à ce Salon international professionnel.

Les entreprises dans le stand de l’Artisanat Tunisien seront très actives par les différents articles décoratifs, le tissage manuel, les luminaires, la mosaïque, la céramique et les produits en bois d’olivier.
La participation tunisienne vise essentiellement à promouvoir l’Artisanat d’Art Tunisien pour mieux accéder au marché européen et bien se positionner surtout dans les familles des produits de la décoration intérieure, du design et du « life style » existant sur le marché.

L’Ambiente » est la foire la plus importante de ce genre en Europe avec la participation de 4500 exposants venant de 92 pays et 136 000 visiteurs de 166 pays. Le Directeur général de l’ONAT, a dressé un bilan de l’année 2019 : 350 mille artisans dont 227 437 inscrits au registre contribuent à 4.58 % au PIB.Les produits de l’artisanat exportés en 2019, ont rapporté des recettes de l’ordre de 80 MDT, contre 79 MDT en 2018.

L’ONA œuvre toujours afin de promouvoir les produits artisanaux à l’étranger et aider les artisans tunisiens à renforcer leur participation dans les salons de l’artisanat régionaux et internationaux ; c’est à ce niveau que le code d’investissement relatif au secteur de l’artisanat sera révisé en 2020 afin de redynamiser le secteur en question.

Un nouveau label de qualité

Souffrant de la contre façon made in China, le produit artisanal tunisien sera beaucoup plus protégé à l’avenir grâce à un label de qualité “Art and craft from Tunisia, a assuré Leïla Msellati, directrice de la qualité à l’Office national de l’artisanat tunisien.

Le Directeur général de l’ONAT a annoncé le lancement du deuxième concours national du meilleur travail journalistique sur l’Artisanat tunisien. Le thème de cette année est ‘‘ le Label Qualité’’.
Un concours qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de communication de l’ONA qui vise essentiellement une bonne visibilité dans le paysage médiatique et l’implication des médias dans les préoccupations du secteur ainsi que l’incitation des journalistes à s’intéresser encore plus aux spécificités du secteur.
En matière de communication, en plus du site officiel et des pages qu’on retrouve sur les réseaux sociaux, l’Office qui gagne aujourd’hui en visibilité, se dotera bientôt d’une application mobile dédiée à ces activités, a fait savoir Sonia El Atrous, directrice de marketing à l’ONA.

Plan national de développement de l’artisanat

Il est à rappeler qu’un Plan national de développement de l’artisanat (PNDA) 2017-2021 a été mis en place, une liste de 25 projets d’une valeur financière de 50 millions de dinars a été déclinée en cinq axes principaux afin de concrétiser ce plan :

1- Développer le cadre institutionnel des structures impliquées dans le secteur en établissant notamment un système de couverture sociale pour le secteur et les professionnels et en révisant les textes légaux et réglementaires du secteur

2- Promouvoir la qualité et développer les compétences artisanales à travers notamment la mise en place de 10 spécifications et d’un label de qualité pour 50 produits ainsi que la mise en place d’un système de gestion de la qualité dans les institutions artisanales.

3- Développer les investissements et moderniser les entreprises artisanales à travers la réhabilitation de 200 institutions pour améliorer leur compétitivité et la mise en place de mécanismes de suivi des entrepreneurs innovants et l’accompagnement et encadrement technique de 200 artisans innovants (dont 100 nouveaux).

4- le marketing et la promotion et comporte des actions telles que la création d’une structure dans un cadre de partenariat public-privé pour fournir des artisans et des institutions artisanales et commercialiser leurs produits et la mise en place d’une ligne de financement pour l’acquisition des produits traditionnels tunisiens.

5- Développer du plan d’information et de communication à travers notamment l’élaboration d’un registre national de l’artisanat, le lancement d’une chaine satellite dédiée au secteur ou encore la mise en place d’un musée national et de musées régionaux de l’artisanat et la préservation du patrimoine artisanal.

Samia Rebai

Articles similaires