Par Samia Ben Youssef Mnif

Samia Ben Youssef Mnif est Docteure en psychologie. Elle enseigne à la Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis. Durant cette période pénible où tous les tunisiens vivent confinés au rythme de l’évolution angoissante du Coranovirus, elle n’a pas hésité à nous communiquer sa pensée en nous donnant de précieux conseils.

Il y a une multitude de questions que tout humain se pose actuellement sur la nature, les symptômes et les traitements du coronavirus, mais peu de réponses définitives et de certitudes en sont fournies.
En cette période confuse et stressante, il est particulièrement important que nous nous appuyions sur nos forces intérieures pour pouvoir surmonter non seulement nos inquiétudes et nos angoisses mais également notre solitude et isolement social face à « ce mystérieux et invisible organisme vivant».

Les psychologues, au-delà de leur rôle d’écoute et de traitement des troubles psychologiques et comportementaux, se penchent également sur le maintien de la santé mentale avant même qu’elle ne se détériore.
Les psychologues, dans les circonstances actuelles de crise sanitaire se donnent comme priorité de préserver la santé mentale positive de tout individu.

Nous partons du principe que toute personne est dotée de forces internes qui constituent une sorte de patrimoine génétique (50%) sous forme d’immunité psychologique qui permettent à tout un chacun de faire face à l’adversité et de s’adapter aux situations nouvelles inattendues telles que la survenue du
COVID-19.

Il existe des moyens d’utiliser nos meilleures qualités intérieures pour nous aider à être en sécurité, à prendre des mesures adaptées, à nous engager dans la prévention et à nous maintenir en équilibre dans cette société parfois hystérique qui s’amplifie autour de vous. Alors avant même que vous ne sombriez dans l’angoisse et l’anxiété, voici six façons de préserver votre bien-être en prenant des mesures de prévention immédiates avec vos forces intérieures:

1. Nommez vos stratégies d’adaptation positives déployées jusqu’à présent

Commencez par ce que vous faites de bien naturellement en répondant à cette question : Quel est le geste/ le comportement, le plus sain, le plus recommandé que j’ai fait jusqu’à présent pour faire face aux anxiétés ou au stress liés au coronavirus ? Si votre réponse porte sur le lavage fréquent des mains, vous pouvez y voir de la prudence, de la bonté et de l’autorégulation. Si votre réponse implique l’utilisation d’exercices ou d’activités pour maintenir votre système immunitaire, alors votre force de caractère serait la persévérance et vous devez la maintenir. Si votre réponse consiste à proposer de nouvelles activités à la maison pour votre famille, alors les forces de la créativité et du leadership sont les vôtres. Soyez-en fiers! Vous avez un riche potentiel de ressources psychologiques que vous pouvez exploiter davantage !

2. Utilisez votre force de jugement et votre esprit critique

Vous utilisez votre force de jugement lorsque vous vous concentrez sur les faits, et pas seulement sur des opinions alarmantes rapportées par les médias. Ceux qui possèdent cette force sont capables d’examiner les détails d’une nouvelle situation sous de multiples angles. Ils ne se perdent ni dans un aspect particulier, ni dans l’histoire d’une personne et encore moins dans l’opinion rapportée. Pour renforcer votre esprit critique posez-vous ces questions : Quels sont les faits ici ? Quels sont les détails réels, par opposition à l’opinion d’un expert ?
Quelles sont les dernières statistiques révélatrices ?Un aspect de la question est-il surestimé ? Quels sont les autres aspects de la question ?Suis-je en train de me laisser emporter émotionnellement par un scénario possible, une histoire que j’ai entendue ou un détail ?

La réponse précise à ces questions relève d’une forte capacité de centralisation sur les faits et un évitement des échanges basés sur les émotions et sur les opinions qui pourraient alimenter davantage nos angoisses ! Cherchez alors les informations dans les faits !

3. Utilisez la force de votre point de vue : la relativisation

La perspective et la relativisation est votre force de caractère qui implique de garder à l’esprit une vue d’ensemble sur l’vènement du COVID-19. Bien qu’il soit facile de se laisser entraîner dans des détails alarmants et un avenir effrayant, le fait de relativiser nous rappelle qu’il existe une vision globale et plus large des problèmes, dont la portée touche à la fois notre passé, notre présent et l’avenir de la situation. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais la relativisation vous aide à prendre du recul et à vous demander : quelle est la réalité la plus large pour moi et pour les autres ?

Dans le cas du coronavirus, la force de la perspective consiste à comparer les millions de personnes dans un endroit donné avec le nombre total de cas et les nouveaux cas qui apparaissent dans votre ville ou votre région. Votre vision plus large de la pandémie est éclairée par de multiples éléments d’informations, notamment les niveaux d’incidence, ainsi que par les conseils, les récits et les points de vue des professionnels de la santé et des personnes actives dans la société civile et dans les associations.

Au fur et à mesure que vous rassemblez de multiples sources d’information, vous prendrez du recul pour avoir une vision plus large, plus globale en donnant davantage du sens et une cohérence à votre vie et à celle de votre famille.

4. Utilisez votre force de prudence

Avec l’augmentation des consignes gouvernementales de prudence, celle-ci est collectivement sur-utilisée de la part des citoyens et il y a là une bonne sagesse. Vous pouvez utiliser votre prudence pour réfléchir avant d’agir, pour planifier, pour préparer et pour prévenir. Pensez d’abord à votre sécurité. Avant de vous engager dans des activités dans des espaces publics ou d’être entourés par un grand nombre de personnes, établissez un plan d’action avec les moyens nécessaires (gel hydro-alcoolique, masque, éloignement social) afin de prendre les précautions nécessaires.

5. Utilisez votre force d’autorégulation et la rationalisation

Cette force de caractère implique d’être discipliné quant au respect des habitudes sanitaires et alimentaires. Cela signifie également qu’il faut gérer ses tentations, limiter ses mauvais choix et se préoccuper de sa santé à long terme. Soyez discipliné quant à l’application des nouvelles habitudes de santé recommandées, telles que le lavage des mains, l’utilisation de désinfectant pour les mains, l’interdiction de se serrer les mains et de s’embrasser, distanciation sociale (2 mètres entre chaque personne) et de votre comportement général au sein des groupes. Sur les différentes forces psychologiques que vous possédez, l’autorégulation des émotions et la rationalisation de ses comportements est celle qui, selon les chercheurs, est la plus liée aux différents aspects de la santé physique. Alors nourrissez positivement vos émotions afin qu’elles libèrent la place à votre rationalisation !

6. Gérer vos forces intérieures : ni surestimation ni sous-estimation.

Généralement, durant les périodes de crise, nous avons tendance à sur- ou sous-utiliser l’une de nos forces intérieures. Vous pouvez voir ce phénomène se produire dans n’importe quel problème, conflit ou facteur de stress. La situation des coronavirus n’est pas différente. Si vous réagissez de manière excessive, si vous vous perdez dans les soucis, si vous abandonnez des habitudes qui vous procurent généralement du plaisir, si vous vous sentez confus ou indécis quant aux mesures à prendre ou si vous rencontrez d’autres problèmes liés à la situation du coronavirus, examinez alors quels sont les points forts de votre caractère que vous risquez d’utiliser de manière excessive ou insuffisante. Par exemple :

Si vous êtes une personne curieuse et férue d’informations, vous risquez de sur-utiliser votre amour de l’apprentissage en regardant les informations 20 heures par jour. Oui, vous devez apprendre ce qui se passe et les détails, mais trop de cette force peut vous épuiser et vous surcharger intellectuellement. Si cela vous ressemble, pensez à regarder les informations rapidement pendant une courte période. Ou bien, permettez-vous de ne recevoir un résumé de l’actualité qu’à la fin de la journée.

Si vous êtes naturellement une personne prudente et préventive et que vous risquez d’être dans l’excès de la précaution, si vous avez travaillé un peu trop sur votre bureau, gérez le recours excessif à votre prudence. Comme mentionné, la prudence est une force importante à déployer dans les circonstances actuelles, mais vous pouvez vous pousser à l’extrême en l’utilisant dans l’excès. Vous pourriez bénéficier de l’exercice simultané de votre force de bravoure pour surmonter l’hystérie publique et prendre vos actions quotidiennes habituelles ou conserver des moments de repos ou l’activité amusante que vous avez prévue. Soyez modéré par la prudence et veillez à être vigilants pour vaincre votre peur ! La place n’est pas à la peur mais elle est au respect littéral des consignes dictées par les experts de la santé.

Allez chercher votre créativité. Si vous vous retrouvez enfermé et que vous vous ennuyez à la maison, faites appel à votre créativité. Profitez de votre situation de confinement pour imaginer des jeux et des activités créatives que vous pourrez faire en famille ou avec vos proches. Peut-être est-il temps de dépoussiérer votre pinceau ou la poterie que vous aviez commencée il y a quelques années ? Vous avez toujours voulu créer un blog ou devenir poète ? Vous avez souhaité avoir du temps pour raconter des histoires à vos enfants, pour découvrir de nouvelles recettes de cuisine ? C’est le moment ! Prenez votre courage à deux mains et libérez votre potentiel créatif, vous en êtes capable !

Pour conclure

Lorsque vous prenez part aux informations sur le COVID-19, lorsque vous vous prêtez aux médias qui dessinent parfois des tableaux sombres sur l’avenir proche, et aux histoires qui vous font vibrer les tympans, n’oubliez pas que vous avez un large éventail de points forts que vous pouvez immédiatement mettre à contribution pour vous épargner des scénarii pessimistes et pour vous soutenir dans vos décisions et vos actions. Le confinement a tendance à limiter nos mouvements physiques et à laisser davantage de place aux pensées et réflexions. Ne cédons pas au temps libre de la passivité, occupons-nous par des actions même si nos mouvements sont limités ! Nous avons de nombreuses forces de caractère intérieures qui sont là pour nous guider dans la prévention, pour nous orienter dans la prise de bonnes actions et la promotion de notre santé. On peut dire que chacune de ces forces psychologiques peut jouer un rôle pour maintenir notre bien-être et recèle un potentiel de santé. Considérons-les comme des opportunités d’action positive ! Utilisons-les de façon équilibrée pour prendre de bonnes décisions, pour développer notre proactivité et promouvoir une vie saine.