POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Mode printemps 2017 : Toutes les femmes seront des roses

 

C’est une saison qui s’annonce rafraîchissante79124f1fbd29484a5752683260212952celine-defile-printemps-ete-2017-couleur-tendance-rose_5798175valentino-defile-printemps-ete-2017-3_5798197 en couleurs,  vifs joyeux, rayonnants, fleuris, vitaminés, avec en vedette : le retour du violet, le parme, le lilas, l’orchidée, la lavande…
On aimera aussi les roses tendres et pétales dans des tonalités légèrement froides, sans omettre le rose presque fuchsia.

L’histoire d’une couleur

C’est la plus féminine des couleurs. La couleur rose représente le romantisme, le mystère, l’innocence, la séduction, la vivacité, le calme, la paix, la sérénité, la fraîcheur, le sucré, la tranquillité et la confiance. Elle incite à la tendresse, à la douceur, à la délicatesse et à la volupté.

Si les années 60 constituent une phase révolutionnaire dans l’histoire de la création vestimentaire, qui voit l’essor d’une mode variée venue de la rue, largement inspirée du modèle anglo-saxon au sein de la jeunesse du baby boom (pic de la natalité dans certains pays, après la seconde guerre mondiale),  la mode des années 70, fait rimer progrès et contestation dans une véritable révolution des apparences. Les couleurs vives sont très présentes pendant ces années : les couleurs flashy comme le rose et les couleurs dites ‘’soleil’’. L’âge d’or des créateurs de mode arrive à la même époque, avec la création de nombreuses maisons de prêt-à-porter telles que Kenzo et Thierry Mugler.

Le rose qui s’annonce comme la couleur la plus forte de la saison, a squatté les podiums de la Fashion-Week et on le retrouve aujourd’hui en boutique. Comme beaucoup d’autres couleurs, le rose s’adapte aux envies de chacune et permet de créer des looks sur-mesure. Il s’harmonise avec la plus grande partie de notre garde-robe : du noir au blanc en passant par le gris, le bleu marine, le kaki et même le rouge afin de faire ressortir toutes ses nuances et pour les femmes toutes leurs  humeurs.

Samia Rebai