POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tozeur : De nouveaux investisseurs pour l’extraction du sel à Chott Jerid

Trois sur douze investisseurs ayant bénéficié d’autorisations pour lancer des unités d’extraction et de traitement du sel à Chott Jerid (gouvernorat de Tozeur) viennent d’entamer des premiers essais. Le  directeur régional de l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation Ayetallah Knouzi a précisé que 13 investisseurs dont 12 originaires de Tozeur et un de Kébili avaient obtenu récemment des autorisations délivrées par le ministère de l’industrie et de l’énergie. Jusqu’à l’année dernière, une seule entreprise détenait le monopole de cette activité dans la région.
Plusieurs promoteurs affirment que ces autorisations ont été accordées après de multiples pressions sur l’Office national des mines (ONM), qui empêchait l’investissement dans ce secteur prometteur malgré les nombreux dossiers d’intentions d’investissement dans l’extraction, l’exploitation et l’exportation du sel de Chott Jérid, déposés depuis plus de deux ans auprès de cette administration.
De tels projets sont à forte valeur ajoutée dans la mesure où chaque projet devra fournir entre 30 et 40 emplois fixes et assurer une production annuelle d’environ 100 tonnes de grandes variétés de sels destinées à l’exportation.
Les salines de Chott Jérid, qui occupent une surface de plus de 5.000 mètres carrés, sont classées, depuis 2007, par le système Ramsar, parmi les zones humides à grande importance écologique.