POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le Cife cautionne « La fuite » de Ghazi Ghazouani

Dans le cadre de JCC 2020, « La Fuite » ou « El Harba de Ghazi Ghazouani, est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre éponyme du même réalisateur. Cette pièce a eu un incroyable succès en 2018. Une interprétation magistrale d’un trio d’acteurs : Ghazi Zaghbani, Nadia Boussetta et Mohamed Ali Grayâa.

Ces protagonistes d’un huis clos haletant n’avait cessé de drainer un public nombreux pour les applaudir. A noter que «La fuite» s’était toujours joué à guichets fermés. Une pièce audacieuse mais subtilement traitée devant un face-à-face improbable entre une prostituée et un fanatique religieux.

Une projection spéciale de la version cinéma a eu lieu le 21 décembre 2020 à la cité de la culture à Tunis, en présence du réalisateur et surtout en présence de sa mère Maitre Sihem Rzig Kéfi qui n’est autre qu’une actrice active mais du Cife (Conseil international des femmes entrepreneurs) et partenaire du film. Des larmes ont bien coulé dans la salle, des larmes d’émotion et du travail bien ficelé.

La présidente du Cife Rachida Jebnoun avait tenu à la fin de la projection à témoigner son admiration à la maman du jeune réalisateur : « Laissez-moi vous féliciter pour ce beau fruit… cette belle succession…vos enfants ! L’enchaînent de vous même … Comme c’est beau de récolter d’aussi beaux fruits. Je vous félicite…je félicite Ghazi Zaghbani et toute son équipe pour leurs efforts malgré les entraves en ces temps si durs. » Je me félicite aussi, avait conclu Rachida Jebnoun, « car Ghazi c’est aussi mon fils.
« Le bonheur, c’est avoir une mère qui nous aime, un père pour nous conduire, avoir encore ses parents à l’âge d’homme pour les voir sourire à nos efforts, et voir nos parents applaudir à nos succès. Bravo Ghazi, tu as fait notre bonheur à tous aujourd’hui, avait également confié Sonya Garma membre du bureau exécutif au Cife.