POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Les femmes, dont les rues porteront le nom, révélées par le Crédif

« Nour 3.0 », est un programme ambitieux mis en en œuvre par le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’information sur la Femme (Crédif). Il s’agit d’une manifestation dont l’objectif est de valoriser le rôle, l’apport et l’impact des femmes dans l’histoire de la Tunisie, de la région et du monde. Elle consiste à nommer une trentaine de rues et d’avenues de la cité des magistrats par des noms de femmes leaders, locales, nationales régionales et internationales

Dans le cadre de sa finalisation en partenariat avec la municipalité de « Ennour » et avec l’appui du Forum des Fédérations et du gouvernement canadien, une deuxième série de rues et d’avenues de la cité des magistrats au gouvernorat de Kasserine,  portent désormais  des noms de femmes pionnières dans divers domaines.

Le centre a fait le choix d’opter pour des plaques intelligentes et interactives portant  un QR, un code permettant de découvrir le parcours, l’œuvre et l’apport de la femme en question.

« NOUR3.0 » est aussi une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la sauvegarde et de la transmission de la mémoire féminine aux générations futures.

A cette occasion, il est important de rappeler que la liste complète  des rues, précédemment diffusée sur  la page officielle du Centre, depuis la fin mars 2021. Elle se compose comme suit :

Martyres et militantes de Kasserine

  • Aycha Eddebabia : militante tunisienne contre l’occupation française.
  • Ghilania Dzyria : militante tunisienne contre l’occupation française
  • Khadra Ezzidia : militante tunisienne contre l’occupation française
  • Mabrouka Bent Mohamed : militante tunisienne contre l’occupation française
  • Mahbouba El Fili, surnommée «  Ezzaima » : militante tunisienne contre l’occupation française

Place des martyres du savoir 

  • Afef Joubrane
  • Emna Yahaoui
  • Imen Aloui
  • Najwa Janhawi
  • Nouha Bouallegue
  • (Toutes professeures de l’enseignement primaire ayant péri dans un accident de la route survenu le 25 février 2020)
  • Khira Ben Helali : martyr et victime du terrorisme
  • Cherifa Helali : martyr et victime du terrorisme.
  • Fadhila Rehimi : martyr et victime du terrorisme.

Femmes leaders tunisiennes

  • Arwa la Kairouanaise : mariée selon le contrat kairouanais considéré une étant exception avant-gardiste dans le monde arabe
  • AzizaOthmena : princesse tunisienne de la dynastie beylicale des  Mouradites,  célèbre pour ses œuvres de bienfaisance
  • Bchira Ben Mrad : pionnière  du mouvement féminin en Tunisie
  • Cherifa Messadi : première femme leader syndicaliste du monde arabe, tunisienne
  • Didon : princesse phénicienne, fondatrice légendaire et première reine de Carthage
  • Fatima Al Fihria : Fondatrice de l’université Al Qaraouiyine au Maroc, la plus ancienne université du monde encore en activité.
  • Gisèle Halimi : écrivaine, féministe et avocate tunisienne
  • Hassiba Rochdi : Chanteuse et actrice tunisienne
  • Haydé Tamzali : première actrice tunisienne
  • Jalila Hafsia : écrivaine et  journaliste tunisienne
  • Lina Ben Mhenni : blogueuse et activiste des droits humains.
  • Moufida Tlatli : réalisatrice, scénariste et monteuse tunisienne.
  • Nejiba Hamrouni : journaliste et première femme présidente du Syndicat national des journalistes Tunisiens.
  • Radhia Nasraoui : activiste  des droits humains et militante politique tunsienne
  • Safia Farhat : militante féministe tunisienne
  • Saïda  Manoubia : sainte tunisienne, érudite et figure marquante du soufisme
  • Tawhida Ben Cheikh : première femme médecin tunisienne
  • Zoubeida Bechir : poétesse et  animatrice à la radio tunisienne

Femmes leaders du monde

  • Ahed Tamimi : figure de proue de la lutte contre l’occupation israélienne
  • Fatima Mernissi : chercheure, écrivaine et militante féministe marocaine
  • Jamila Bouhired : militante et icône du soulèvement algérien durant la guerre d’indépendance
  • Rosa Parks : afro-américaine, icône du mouvement des droits civiques.