POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Rim Abdenadher  demande la main d’un homme d’affaires  à sa mère.   

 

Elle s’est faite actrice de la demande en mariage en rejetant  la passivité et l’auto-censure de rigueur. Un geste parfois révélateur de plus d’égalité, mais aussi des fortes attentes sur ce moment supposé être exceptionnel.

Ce soir-là, tout y était : les magnifiques tenues, la belle coiffure, la bague, les couverts chics et la clé du bonheur dans toute sa splendeur.

Dans un espace romantique, aéré et parfumé,  le port de Sidi Bou Said s’illumina de mille feux et  une carte « Veux-tu m’épouser? » comme une cerise sur le gâteau . Mais cette fois-ci, c’est Rim Abdenadher  activiste au sein de la société civile, qui avait pris la parole et Karim son partenaire qui a répondu « oui ».

« J’ai tout organisé confie Rim Abdenadher. Je ne voulais pas être dans la situation de la femme qui attend. Je me suis dit que Karim serait encore aussi content que moi de recevoir la demande,

En fin de compte,  si le chantier de l’égalité avance plus ou moins au sein des couples,  la demande en mariage reste codifiée avec cette stricte répartition des rôles : celui de l’homme qui s’est « enfin décidé » et de la femme qui voit sa patience récompensée.

Pourtant, ce rituel de la demande en mariage faite  par l’homme aux parents de la femme est obligatoire dans nos cultures. Rim Abdenadher qui est aussi connue  pour son féminisme et, sans aller jusqu’à penser au mariage comme une forme d’esclavage,  pouvait très bien s’en passer. Tout a changé quand elle a rencontré le beau Karim. « Je voulais mettre des bonnes ondes autour de nous, pour lui faire comprendre que mon engagement avec lui était absolu, que je pouvais faire ce geste audacieux et fort ».

Comme la demande, le mariage s’est fait simplement avec joie etbonne humeur.  Rim et karim se sont dit « oui » sur un bateau  en ce mois  de juillet 2021, comme pour fêter également la République  dans son  nouveau coup d’éclat.

 

Il s’agit bel et bien d’une première en Tunisie. En effet, Rim Abdenadher s’est déplacée seule, vu que ses parents étaient à l »étranger, pour demander la main de son soupirant à sa mère.

Nombreux étaient également ceux qui la suivent sur les réseaux sociaux à se poser des questions sur cette première et surtout sur l’identité de ce chanceux homme d’affaires,  surtout que Rim Abdenadher est chroniqueuse dans différents médias, psychothérapeute et spécialiste dans le traitement des enfants par la musique.

La belle mariée répond aux curieux,  que son mariage n’est pas une bizarrerie ou un fait étrange de l’histoire arabe et musulmane.

Rim Abdenadher aurait sans doute pensé comme  Jean-Claude Kaufmann, auteur de L’amour qu’elle n’attendait plus,   que la demande en mariage est l’occasion idéale pour insuffler plus d’égalité entre les sexes sans vexer personne.

 

Un bel hommage lui a été rendu par l’Organisation internationale pour les migrations. En effet, Rim Abdenadher mérite tous les égards par sa générosité et ses qualités humaines.  Ses actions sont multiples, elle a déjà soutenu plus de 4000 familles à revenus très modestes et plus de 2000 étudiants étrangers résidents en Tunisie.

Toute l’équipe de Femmes et Réalités félicite notre belle au bois dormant Rim et son époux Karim pour ce beau et exceptionnel mariage dans une Tunisie nouvelle et universelle !

Nadia Ayadi

Crédit photos : Loly Abdenadher Moknine