POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Tunisie : Une sérieuse lueur d’espoir touristique pour le Sud

L’Association allemande du voyage (DRV) vient d’achever son « Destination Forum », clôturant ainsi sept jours d’un programme soutenu de découvertes du produit touristique des régions du Sud dans les gouvernorats de Tozeur, Kébili, Tataouine, Médenine et Gabès.

Cet événement d’envergure a été organisé à l’initiative de la FTAV (Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme), en étroite collaboration avec le ministère du Tourisme et l’ONTT (Office national du tourisme tunisien), la GIZ dans le cadre du programme Tounes Wijhatouna et avec l’apport de la compagnie nationale Tunisair. Cette dernière avait organisé pour la circonstance un aller-retour direct Francfort-Tozeur-Francfort pour le transport de la délégation de 80 agents de voyages et tour-opérateurs allemands venue découvrir une autre composante du tourisme tunisien, à savoir le tourisme saharien.

Cette opération avait également pour objectif de soutenir Tozeur et ses environs tout en contribuant au retour des touristes dans cette région sinistrée économiquement et socialement par des années de crises successives et notamment par la chute des arrivées touristiques au cours de la dernière décennie.

« Le développement des circuits touristiques boostera le développement économique du sud-ouest et amplifiera les investissements parce que le tourisme est la locomotive de l’essor économique » avait confié le président de la FTAV, Jabeur Ben Attouch.

Le nombre d’agences de voyages encore en exercice dans le seul gouvernorat de Tozeur traduit à lui seul l’ampleur de la crise vécue par les opérateurs de la région puisqu’il n’en subsiste qu’à peine une quinzaine actuellement (contre plus d’une quarantaine en 2010).

 

 

Ces agences se sont mobilisées et mis tout leur savoir-faire pour accueillir et encadrer la délégation allemande en leur concoctant des circuits différents, pour leur permettre de découvrir durant leur séjour un maximum de produits de cette région fascinante.

A la veille de leur retour en Allemagne, les invités de la Tunisie se sont exprimés lors d’un workshop organisé à Tozeur sous l’égide de la GIZ sur leur retour d’expériences et sur les points marquants de leur séjour de découvertes.

Les participants ont exprimé à l’unanimité, les leur totale satisfaction quant à l’excellence de l’organisation de leur séjour, mais aussi quant à la splendeur des paysages qu’ils ont découverts, à la diversité des activités auxquelles ils se sont adonnés et à « la chaleur extraordinaire de l’accueil des différents habitants croisés » ont-ils témoigné.

Plusieurs membres de la délégation allemande n’ont pas manqué d’exprimer également leur surprise face à l’offre en matière de tourisme saharien, expliquant « n’avoir jamais soupçonné l’existence de tels produits, ayant toujours considéré l’offre touristique tunisienne limitée à la mer et au soleil sur la côte ».

Norbert Fiebig, président de la DRV, présent également avait admis que la Tunisie avait réellement beaucoup plus à offrir que ses plages. Il s’est même dit intéressé pour appuyer la promotion du Sud « mais dans une démarche de tourisme durable et respectueux de l’environnement… ».

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Mohamed Moez Belhassine, qui a présidé à la clôture de l’événement, a rappelé combien la région du Sud pouvait offrir aux touristes allemands en termes d’authenticité et de fascination.

De son côté, le gouverneur de Tozeur, Aymen Bejaoui, s’est félicité de l’organisation du « Destination Forum » dans la région et a lancé une invitation permanente à la DRV pour qu’elle vienne désormais y tenir tous ses meetings annuels.

Tunisair, représentée à l’événement par Karim Guediche, s’est dite également disposée à soutenir tout programme de vol reliant directement l’Allemagne à Tozeur, soulignant que la compagnie comptait bien retrouver sa place de leader dans le transport des passagers entre les deux pays. Il fut en effet un temps où la compagnie nationale réalisait des pics de 40 à 50 vols charters par semaine au départ d’une vingtaine d’aéroports allemands, à une époque où le tourisme tunisien avait pu capter plus d’un million de touristes allemands.

Les membres du DRV ont appelé à mieux faire connaître le tourisme saharien à travers les médias et les réseaux sociaux. Ils se sont tous dits prêts à l’encourager et partager les expériences qu’ils ont pu vivre durant leur séjour avec leurs clients même si les prix seront plus élevés que les séjours balnéaires, « s’agissant d’un tourisme pouvant être proposé à la carte avec un combiné de 7 jours à Djerba et 7 autres journées dans le sud-ouest » avait proposé nombre de professionnels. « Nous devons persuader nos clients que la région en vaut vraiment la peine et que la Tunisie dispose de critères bien différents » avait encore témoigné un voyagiste allemand.

En marge de l’événement, des rencontres avec les membres de la DRV et des agences de voyages tunisiennes ont été organisées afin de permettre des échanges de contacts dans la perspective de la mise en place de séjours pour les Allemands à compter du mois d’octobre prochain.

La Fédération régionale des agences de voyages, par la voix de son past-président, Tahar El Osma, a soutenu, pour sa part, qu’au-delà du tourisme de découverte et d’évasion, la région était parfaitement adaptée à l’accueil d’un autre segment touristique, à savoir celui des incentives, des événements d’entreprises grâce aux installations fixes ou mobiles pouvant être déployées dans des lieux même les plus improbables et parmi les plus originaux au monde.