POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

A Stockholm, une tunisienne impressionne des Ambassadeurs Amis de l’Egalité de Genre

Najla Allani a été la première tunisienne docteur en architecture puis première architecte promue au titre de professeur en architecture. Elle est la fondatrice d’une unité de recherche sur la représentation de la connaissance en architecture, directrice exécutive du Prix Fatima Fihria, pour la promotion de l’accès des femmes aux responsabilités professionnelles en Méditerranée et membre du comité exécutif et du jury du Prix Méditerranéen «Mimar Sinan », pour l’excellence en architecture.

Lors de notre dernière interview avec elle, alors qu’elle dirigeait encore le Centre de recherches, d’études, de documentation et d’Information sur la Femme et où elle avait laissé une solide empreinte, nous l’avons même nommée l’architecte de l’égalité de genre en tant qu’experte en la matière.

Tout dernièrement et au vu de son background et de sa grande expérience dans le domaine, le  Groupe des ambassadeurs amis de l’égalité de genre à Stockholm a eu l’honneur d’inviter le Professeur Najla Allani, , en tant que conférencière à la réunion en ligne qui a eu lieu tout dernièrement.  Pour présenter le chemin parcouru par la femme tunisienne. Et ce, en vue de la réalisation, la préservation de ses droits et les progrès enregistrés par notre pays dans la consolidation et la mise en œuvre de l’Egalite de Genre.

C’était aussi l’occasion pour Najla Allani de participer fortement à la promotion de l’expérience exceptionnelle de la Tunisie en matière d’émancipation des femmes adhérant ainsi aux efforts qui visent à appliquer le concept suédois de « Politique étrangère féministe » ou de « diplomatie féministe ». Ce concept  appelle un État à promouvoir des valeurs et des bonnes pratiques pour atteindre l’égalité des genres.

Tout au long de sa présentation intitulée « Les droits des femmes en Tunisie, un processus continu pour le leadership et l’égalité des genres », Professeure Najla Allani a essayé de mettre en exergue les acquis institutionnels et législatifs de la femme tunisienne. Notre conférencière s’était appuyé sur une assise historique et sur un héritage culturel solide qui a marqué l’imaginaire collectif des tunisiens ayant connu la constitution avec la civilisation de Carthage.

Durant son discours, Najla Allani avait surtout insisté sur le rôle des tunisiennes, dans la préservation de leurs acquis, qu’elles soient engagées dans la société civile ou dans des institutions gouvernementales.

La commissaire de la Protection de l’Egalite en Serbie Brankica Jankovic a également été l’invitée du Groupe aux cotés de Professeure Allani. Elle avait quant à elle présenté l’expérience serbe par rapport à la question. Un riche échange d’expériences avait montré beaucoup de points communs entre la Tunisie et la Serbie en matière d’égalité des genres.

L’assistance attentive de leurs excellences, ambassadeurs des différents pays à Stockholm avait  ensuite engagé des discussions et des échanges très instructifs prouvant leur engagement effectif pour appuyer toutes les démarches visant à réduire le gap entre les sexes et à appuyer l’égalité des genres.

Il est à noter que l’idée de mettre sur pieds le Groupe des Ambassadeurs Amis de l’Egalite de Genre émane de l’Ambassadeur de Tunisie en Suède et au Danemark, son excellence, Riadh Bensliman. Il s’était inspiré durant de longues années dans le domaine de la diplomatie multilatérale à New York et de l’expérience pionnière de la Suède en matière d’Égalité de Genre et a eu l’initiative de créer ce Groupe.

Il est également important de rappeler que la Tunisie a eu l’opportunité d’abriter en avril 2019 le Forum Stockholm II sur l’Égalité de Genre en étroite collaboration avec SIDA (Agence suédoise de coopération internationale dans le domaine du développement), ONU Femmes et le PNUD. Le Forum de Tunis s’inscrivait dans le cadre du suivi des résultats du Forum de Stockholm sur l’Égalité de Genre tenu dans la capitale suédoise un an auparavant.

La vision suédoise de l’Égalité de Genre sert de modèle dans le monde en tant que facteur de paix, de sécurité et de développement durable.  Les Ambassadeurs accrédités à Stockholm, ont beaucoup à apprendre de l’expérience suédoise en matière de représentativité et d’inclusion, telle qu’exposée dans la politique étrangère féministe suédoise.

Inauguré le 24 avril 2021 par Ann Linde, Ministre Suédoise des Affaires étrangères, le Groupe se réunit régulièrement en vue de mieux connaitre la politique suédoise d’Égalité des Genre et de suivre les derniers développements dans la mise en œuvre de ces politiques aux niveaux national et international, y compris au sein du système des Nations Unies.

Le Groupe d’Ambassadeurs qui avait adopté ouverture (global outreach) et flexibilité dans son fonctionnement, opère non seulement avec des fonctionnaires ou des représentants de la société civile et des experts du pays d’accréditation, mais également avec un vaste éventail d’experts et de membres de la société civile à travers le monde proposés par les Ambassadeurs eux-mêmes dans un format souple via des plateformes numériques.

Chaque réunion est consacrée à exposer les expériences réussies à la fois dans un pays du Nord et dans un pays en développement. Outre la Tunisie, la Suède (Ministres, hauts responsables, experts, ONG…), la Serbie, l’Autriche, le Rwanda et la Colombie, ont été les invités du Groupe au cours de ces derniers mois.