A Carthage tout près du port punique, une chanson française nous vient à l’esprit naturellement devant une bâtisse blanche immaculée où une odeur marine nous enveloppe. Oui ici, « il y a le ciel, le soleil et la mer » et on pourrait ajouter et aussi la piscine. En ce jour la brise agréable du mois de mars  nous berce  en douceur en pénétrant le lieu. Un espace d’histoire, de famille, de sentiments,  de savoir faire et nous tenons à vous le faire savoir.

Souvent « l’amour sépare ceux qui s’aiment tout doucement sans faire de bruit… »… Chacun continue son chemin dans la vie, les enfants se font une carrière loin des parents, d’autres unions se créent… C’est l’histoire d’Aida Gordah et ses deux merveilleuses filles Khadija et Zhaira Tijani résidentes au Canada retenues par leurs carrières dont elles pourraient en être que fières. Les années passent et leurs parents leurs manquent même si chacun d’eux vit de son côté. La santé du père se détériore jusqu’à un sévère Alzheimer. Il se nomme Malek.  Malgré les soins et l’amour prodigués, ce papa devient dépendant. Ses filles décident alors un retour définitif sacrifiant biens et carrière pour s’occuper d’un père qui ne reconnait plus personne à part les prénoms de ses enfants. Une idée vient à l’esprit en pensant à une maison héritée à Carthage. Il faut en faire quelque chose pour tous les papas. Ils se nomment tous Malek.  Sitôt dit sitôt fait ! Avec leur maman, elles entament les travaux qu’il faut pour une belle maison de repos  adaptée à tous ceux qui se sentent isolés même s’ils sont nantis. Pourquoi ne pas unir dans une maison ceux qui cherchent la compagnie, la lecture, le jeu et même la fête  avant qu’il ne soit trop tard ? Et c’st parti pour des  mois de travaux et un important investissement qui ont donné naissance un coin paradisiaque pour le bonheur de ceux qui en cherchent. Dar Malek est née.

Les papas ou papy y seraient  les plus heureux des hommes. Pour ceux qui ne sont plus de la première jeunesse. Ils ont essayé tant bien que mal de vivre seul, d’affronter le quotidien sans l’aide de personne, mais avec le temps, la fatigue, la maladie, ils n’ont plus cette capacité de s’occuper de éternellement d’eux même. La solitude pèse, rester toute la journée cloîtré entre quatre murs, mener une vie sociale réduite à sa plus simple expression, alors que la confortable et vaste maison ne désemplissait pas accable énormément. Ils peuvent en arriver à un stade où vivre n’intéresse plus vraiment face à un corps qui commence à les trahir… même la fortune n’y pourra rien. C’est alors que la maison Dar Malek apparait comme une boule de cristal. Le bien-être des résidents est une valeur clé qui a guidé l’action de  ce trio féminin, encore plus guidés par un père qui sera toujours au cœur de cette maison..

Dar Malek offre à présent à nos seniors fortunés de nombreuses prestations haut de gamme.

Ils ont tous accès aux services indispensables tels que le téléphone, la télévision, internet… Ils ont également à leur disposition des services de restauration de qualité, du petit déjeuner au dîner dans des salons invités privatifs et pour les repas en famille ou entre amis.

Un soin tout particulier a été apporté au développement d’espaces de vie pour faciliter une vie quotidienne riche et heureuse : salon avec bibliothèque et piano, salle polyvalente d’activités au cœur d’un cadre de vie agréable où jardins, terrasses et patios se confondent et offrent à chacun la possibilité de profiter du grand air, dans une atmosphère apaisante..
Les chambres si lumineuses se proposent comme des perles bénéfiques avec  salle de bains adaptée, un dressing, un lit moelleux une table de chevet artistiquement conçue par la maitresse des lieux Aida Gordah spécialiste dans l’art. Un endroit agréable et fonctionnel, parfaitement adapté aux besoins finalement limités d’une personne de 60 ans et plus. Tous les matins, un membre du personnel offre le petit-déjeuner même au lit s’il le désire.  Avant les 4 autres repas proposés. Il s’agit du goûter de 10 h, le déjeuner, le goûter de 16h et le dîner. Les  repas sont pris dans une belle spacieuse salle à manger face à une baie vitrée qui donne sur la mer. La variété et la recherche de plats élaborés par une diététicienne  sont de rigueur.  Le reste du temps, ils le passent à leur guise : jouer au scrabble, aux cartes, regarder la télévision dans leur chambre où un écran plat est installé… Ils peuvent aussi discuter, participer à des animations proposées par la maison, à se reposer quand ils ne se promènent pas en ville ou sur la plage, au café du coin à lire le journal. Ils sont libres sans aucune  responsabilité contraignante à part penser ne pas manquer l’heure des repas. Aussi étrange que cela puisse paraître, une très belle vie quand celle ci touche à son automne.

Les visites sont également permises et peuvent nouer des amitiés.  Des  sorties ou rendez-vous culturels  sont prévus également. Un chauffeur et un mini car est à la disposition pour un cinéma, un théâtre, un concert de Jazz… Ici une existence qui, si elle n’est pas d’une gaieté folle, possède toutefois assez d’attrait pour mériter d’être vécue.

A la question de savoir que c’est n’est pas le simple « smigard » qui pourrait accéder à ce lieu, la réponse de Aida Gordah est évidente lorsqu’elle affirme, que « certaines personnes très fortunés habitent dans presque des châteaux avec des rentes intéressantes. Plusieurs d’entre eux peuvent louer leur résidence et le prix du loyer, ils peuvent le placer ici pour un autre confort assisté avec beaucoup moins de charges.5379_10200683593112792_1987649427_n

Pas plus de 10 pensionnaires ne seront autorisés. Ils ont un statut social qui se ressemble par la culture ou la finance. Combien ça coûte? Tenez vous bien, pour se permettre ce grand luxe, il faudrait débourser 4 500 dinars par mois. La maison Dar Malek vient à peine d’être inaugurée que déjà deux réservations ont été réalisées. Il s’agit de deux grandes dames connues dont on taira le nom.

A la question de savoir si cette luxueuse bâtisse pour seniors acceptait aussi des adultes bien portants, encore dans la fleur de l’âge, discrets et cherchant la tranquillité d’esprit pour écrire ou jouer de la musique, avec humour on nous a répondu qu’ils pouvaient nous rendre ce service en appelant  un hôtel pas très loin pour réserver des chambres.

17203255_869102976566280_3219777691622077821_n17103436_869103023232942_380996589699694813_n17352876_10211021921319264_1881885657_n17328236_10211021934839602_1433906223_n17203214_869102933232951_7341683572241910913_n17321694_10211021934479593_854935961_n17360840_10211021919039207_2110652818_n17327936_10211021930239487_1752778145_n17354865_10211021931519519_1968608539_n

Nadia Ayadi

 

Articles similaires

2 Réponses

  1. Moez

    Bonjour je suis le gérant de société saveur traiteur qui est à votre disposition dans tous ce qui est événements ,organisation,présentation,traiteur …notre adresse à carthage salambo .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.