La Russie a utilisé de nouveau son droit de veto à l’ONU pour bloquer une résolution du Conseil de sécurité visant à condamner l’attaque chimique de la semaine passée ainsi qu‘à enjoindre le régime de Damas à collaborer à une enquête.

Le texte a reçu dix votes en faveur, trois abstentions, dont la Chine et deux pays s’y sont opposés, la Russie et la Bolivie.

Il s’agit du huitième veto de la Russie visant à protéger son allié syrien.

 

Articles similaires