La journée mondiale contre la douleur est célébrée tous les ans et tous les troisième lundi d’octobre. La Tunisie n’est pas été en marge de l’événement en étant présente avec Sanoufi Tunisie et le Centre de traitement de la douleur de la Rabta accompagnée du Syndicat des Cliniques Privées. Ces derniers viennent en effet de signer une convention de collaboration pour une meilleure prise en charge de la douleur en Tunisie. Un accord qui renforce la volonté de collaborer ensemble pour systématiser la prise en charge de la douleur dans le secteur privé. Elle s’articule autour des trois axes à savoir :

. La formation et la sensibilisation des professionnels de la santé pour une meilleure prise en charge de la douleur
. La mise en place d’un réseau de « référents douleur » au sein des cliniques privées sur tout le territoire tunisien pouvant jouer le rôle de relais pour la prise en charge de la douleur
. La mise en place d’une démarche qualité au sein des cliniques privées pour la prise en charge de la douleur.

« Le processus d’accréditation des cliniques privées en Tunisie devient incontournable. C’est aujourd’hui un moyen indispensable pour accompagner les professionnels de santé à prodiguer un meilleur service pour le patient. L’amélioration de la prise en charge de la douleur s’inscrit parfaitement dans cette initiative » avait déclaré le groupe représentant du syndicat des cliniques privées présidé par Dr. Zakhama

Les accidents de la vie, les maladies aigues, chroniques, voire les soins eux-mêmes, peuvent provoquer des douleurs, qu’elles soient physiques ou psychiques. Les acteurs du système de santé sont ainsi constamment confrontés à la douleur. Une douleur qui doit être prévenue, évaluée, prise en charge et traitée. « Sanofi Tunisie contribuera à la concrétisation du réseau de « référents douleur » par la mise à disposition du corps médical de formations pour faciliter l’intégration du programme de prise en charge de la douleur aux cliniques privées auprès de médecins généralistes et infirmiers ainsi que d’outils pédagogiques permettant une meilleure prise en charge des patients algiques admis dans les cliniques conventionnées » avait confié également Feirouz Ellouze Directrice générale de la division Santé grand public chez Sanofi Maroc, Tunisie et Libye.

La convention signée illustre une véritable volonté d’améliorer la qualité de vie des patients tunisiens : « Depuis plus de vingt ans date de création du centre de traitement de la douleur, la prise en charge de la douleur s’inscrit en Tunisie comme un droit pour le patient et un devoir pour les médecins, c’est du moins la mission que se donne toute l’équipe du centre et à leur tête Pr Monia Haddad chef de service du centre pour offrir une meilleure qualité de vie à tous les patients souffrant de douleurs aigues et chroniques» avait aussi déclaré Dr. Sonia Khalbous Médecin principal au Centre de Traitement de la Douleur.