POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

La belle histoire de l’art libre de Sarra Baccar

 

 

Elle a mis plusieurs années à mettre au point une technique particulière où les couleurs chaudes dominent pour en saisir ses propres nuances, sa propre symbolique. Elle leur donne forme, présence et sens.  Une puissance mais aussi une vibration, une sensation, une lumière, un sentiment,  un souvenir… Elle, c’est Sarra Baccar l’artiste plasticienne au parcours atypique  qui a déjà une belle histoire avec l’art, avec ses toiles qui tapissent les murs des espaces publics et privés  aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger.

Avec cette prédilection méditerranéenne, elle sait si bien tempérer la couleur pour réaliser ses toiles dominées surtout par les femmes des régions de son pays et dans tous leurs états !

 

Dans une simplicité rustique,  elle campe habilement ses personnages dans les attitudes de l’action. En conteur sobre, elle porte ce regard affectueux sur ses personnages ou paysages.

Sarra Baccar peut même parfois atteindre une vision fantastique. Elle peint surtout la vie quotidienne traditionnelle de façon inattendue du nord au sud.

 

Elle  aime peindre les femmes dans leurs occupations familières et se penche aussi affectueusement sur les populations des villages.

Sarra Baccar ne laisse personne indifférent devant ses toiles. Ses œuvres fascinent souvent et intéressent toujours.

 

Totalement autodidacte, elle a réalisé des centaines et des centaines de toiles. Elle est aujourd’hui de   plus en plus cotée par ses thématiques aussi originales que ses œuvres.

Elle a  cette incroyable capacité de dessiner les visages et les corps de femmes aussi bien dans le figuratif que dans le semi-abstrait.

Cette artiste apporte un regard différent de l’art en travaillant ses propres techniques et en créant son propre univers.

 

N’ayant pas suivi de formation artistique, elle n’est sans doute pas influencée par les codes académiques.

 

Pour autant, ses toiles offrent malgré tout un point de vue transgressif qui balaie la certitude que l’Art  doit être réservé à une élite formée aux techniques classiques.

Son atelier niché au 17, rue Slimene Ben Slimene à Ennasr 2, est une véritable caverne d’Ali Baba, une galerie discrète où s’exposent en permanence ses plus anciennes et plus récentes œuvres.

Elles représentent l’essence du travail de Sarra Baccar donnée à voir à travers cette famille picturale et ce florilège de paysages et de portraits qui semblent en mouvement.

 

 

Une artiste comme le bon pain, elle est  complète ! Son agréable sourire et sa personne attachante  invitent à voir et à revoir des œuvres qui le sont tout autant.

La vision d’un monde convivial et singulier qui laisse toute sa place à la rêverie et à la poésie.

N.A